Ces hommes qui ont marqué l'histoire de l'US Open : Federer, McEnroe, Sampras et ...



by   |  LECTURES 1214

Ces hommes qui ont marqué l'histoire de l'US Open : Federer, McEnroe, Sampras et ...

Roger Federer ne jouera pas à l’US Open, mais ce n’est du tout le seul fait significicatif qui marquera l’édition de cette année. L'organisation de l'US Open 2020 a longtemps été troublée en raison de la pandémie mondiale de Covid-19.

Cette saison se déroule donc entre les protocoles de santé et d'importants forfaits, comme celle du champion en titre Rafael Nadal, pour donner un Chelem new-yorkais qui va vivre l'une des saisons les plus atypiques de sa très longue histoire.

Et en parlant d'histoire, il y a des joueurs de tennis dont les noms seront inextricablement liés à l'histoire du Chelem de New York. Ces joueurs ont marqué le simple masculin depuis les origines du tournoi à Newport, lorsqu'ils ont joué sur des courts en herbe, jusqu'à nos jours, tandis que le jeu se fait sur les courts dur du célèbre Flushing Meadows.

Ces champions y sont arrivés en remportant des matchs épiques et en conquérant l'amour et le soutien des fans et de la foule. Richard Sears a été la première star de l'US Open, alors que le tournoi s'appelait encore les "championnats nationaux américains", et il a remporté l'événement pendant 7 années consécutives !

Les saisons suivantes ont vu l'émergence de champions comme Oliver Campbell (3 titres), Robert Wrenn (4 titres) et Malcolm Whitman (3 titres). Jusqu'en 1903, il n'y avait que des vainqueurs américains, avant que l'hégémonie ne soit rompue par le britannique Lawrence Doherty.

L’avènement de Williams Learned a précédé celle de Bill Tilden (tous deux vainqueurs de 7 titres), avant et après la Première Guerre mondiale. Vinret alors l'ère des Français qui a freiné la domination américaine après la guerre ; il y a eu René Lacoste (2 fois) puis ce fut au tour de Henri Cochet de remporter le titre.

Perry, Laver, McEnroe, Sampras, Agassi, Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic

Fred Perry (3 titres) a précédé Don Budge, Bobby Riggs, Jack Kramer et Pancho Gonzales, avant la domination australienne.

Entre les années 1960 et 1970, il y a eu de nombreux champions tels que Rod Laver, Roy Emerson, Manolo Santana, Ilie Nastase et Jimmy Connors. L’année 1968 a marqué la victoire d'Arthur Ashe, premier joueur de tennis afro-américain à avoir remporté le simple masculin, dans l'un des moments les plus importants et déterminants de l'histoire du tournoi.

Entre la fin des années 70 et la fin des années 80, la compétition a été monopolisée par John McEnroe, qui a été vainqueur de 4 titres ; par Jimmy Connors, vainqueur de 4 titres ; et par Ivan Lendl, vainqueur de 3 titres.

Les années 90 ont été les années de la grande rivalité entre Pete Sampras et Andre Agassi, qui ont, à eux deux, remporté 6 titres au total (4 pour Sampras et 2 pour Agassi), mais aussi par la victoire de Stefan Edberg (3) et de Patrick Rafter (2).

Avec le nouveau millénaire est venu un nouveau leader qui se nommait Roger Federer, un joueur capable de remporter le titre pendant cinq saisons consécutives. Puis vinrent, durant ces dernières années, les victoires de Rafael Nadal et de Novak Djokovic (tous deux 3 fois champions), de même que les triomphes de certains outsiders (comme Marin Cilic, Stan Wawrinka et Juan Martin del Potro), qui ont pu effectuer une grande percée à l'époque pour dominer le Big 3.

On doit aussi considérer le triomphe historique d'Andy Murray en 2012, qui fut alors le premier joueur de tennis britannique depuis Fred Perry à remporter un titre de Chelem. Cette année 2020, Roger et Rafa seront absent sde la compétition, mais un membre du Big 3 est toujours présent pour perpétuer leur domination en trio, à savoir Novak Djokovic. Ceci, à moins qu’un tout nouveau venu parvienne à se hisser vers son tout premier titre majeur.