Parcours dans une année étrange : l'héritage 2020 de Roger Federer, Nadal et Djokovic



by   |  LECTURES 2773

Parcours dans une année étrange : l'héritage 2020 de Roger Federer, Nadal et Djokovic

L’année 2020 est peut-être la saison la plus particulière de l'histoire du tennis, pour tout ce qui s'est passé et pour tout ce qui se passe encore, et la transcription de ces événements inclut forcément les joueurs du Big Three : Roger Federer, Novak Djokovic et Rafael Nadal.

Une série de phrases, de crtiques, de contradictions, d'événements, de victoires et de défaites. Les mesures liées à la pandémie mondiale ont contraint tous les plus grands acteurs de la planète à rester enfermés chez eux en attendant que tout cela prenne fin.

Entre les vidéos sur les réseaux sociaux, les médias et les sursauts du tennis avec des événements bénéfiques, beaucoup de choses se sont réellement produites. Novak Djokovic a vécu les sept premiers mois de l'année sur des montagnes russes.

D'abord la victoire à l'Open d'Australie 2020 après une finale contre Dominic Thiem, son 8e titre à Melbourne et son 17 Majeur. Une victoire difficile, qui est venue après un retour exceptionnel alors que le serbe perdait à deux sets contre un.

Il y a également eu le confinement que Djokovic a vécu avec sa famille, participant à des challenges en ligne amusants, et profitant de moments uniques autour de ses enfants. Ensuite, le verrouillage (ou confinement), des vidéos et des messages sur les médias sociaux et une controverse concernant certaines phrases désobligeantes prononcées par les parents de Nole et dirigées vers Roger Federer.

Mais la vraie infortune est venue avec l'Adria Tour, un tournoi caritatif itinérant dans les Balkans, organisé entre autres par Djokovic lui-même. Pas de distanciation sociale, pas de protocoles de sécurité particuliers comme on a pu le voir dans certains pays, car les règles étaient totalement différentes dans les endroits où s’est déroulé l’Adria Tour : Djokovic, sa femme Jelena, Grigor Dimitrov, Viktor Troicki et Borna Coric ont été infectés par le virus, ainsi que Goran Ivanisevic son coach.

Djokovic, malgré les polémiques et les dures critiques de ses détracteurs, devrait cependant participer à l'US Open.

Qu'en est-il de Rafael Nadal et Roger Federer ?

Nadal, après le "Match for Africa 6" et le verrouillage, a simplement décidé de se retirer à Majorque, sur son île natale.

L'Espagnol s’est détendu, il a pêché, il a passé du temps avec sa famille et ses amis, tout en essayant de maintenir ses habitudes. Nadal, après le confinement, a décidé de ne participer à aucune exhibition, mais de se concentrer plutôt sur son Académie et sa forme physique.

Sa participation à l'US Open, où il est champion en titre, a été fortement mise en doute depuis le début et il a finalement annoncé qu’il ne serait pas à New York cette année.

Nadal devrait jouer directement la transition sur terre battue en automne et en Europe, mais il ne débutera pas au Madrid Masters 1000 puisque l’événement a été annulé pour cette année.

Rome et Roland Garros demeurent de bonnes options pour l’Espagnol. Roger Federer a eu deux chirurgies au genou droit cette année. Après la demi-finale perdue à l'Open d'Australie contre Djokovic et le Match pour l'Afrique 6, le Maestro suisse a subi une première intervention chirurgicale, espérant revenir sur le court pour la transition sur gazon et pour les J.O.

Pendant ce temps, la pandémie de Covid-19 a provoqué l’annulation de Wimbledon et des Jeux Olympiques de Tokyo. Federer a décidé de sauter toute la saison et de revenir directement à l'Open d'Australie 2021, il en a profité pour subir une seconde opération au genou droit et pour résoudre définitivement tous ses problèmes physiques.

Entretemps, il a dû lire quelques critiques au sujet du prix en argent des joueurs les moins bien classés, ainsi que les propos négatifs des proches de Djokovic à son sujet. Voilà donc le parcours (ou ce qu’il en reste) des joueurs du Big 3 lors de cette année très étrange et de cette saison de tennis atypique parmi elles toutes.

Elle a donné lieu à des déceptions, à des difficultés, à plus d’espoirs brisés que de joies et ceci, pour tous les protagonistes de l'ATP Tour. À partir du mois d’août, cependant, l'histoire pourra recommencer, espérons-le, avec une page toute blanche, en espérant qu'il n'y aura plus d'autres problèmes liés au virus.

Roger Federer, Rafael Ndaal et Novak Djokovic aimeraient jouer d’autres partitions : alors, est-ce que quelque chose va changer après ces cinq mois sans tennis, ou est-ce que tout sera toujours comme avant sur le circuit des pro du tennis ?