US Open 2020 : la chance d’une vie pour Thiem, Kyrgios, Medvedev



by   |  LECTURES 5302

US Open 2020 : la chance d’une vie pour Thiem, Kyrgios, Medvedev

Il reste encore beaucoup de temps d'ici à l'US Open 2020. On ne sait pas encore si le Chelem de New York sera joué, ni quels seront les joueurs qui iront jouer aux USA. Après l'annulation du Citi Open à Washington, la saison estivale sur le court dur américain s'est réduite à seulement deux épreuves, la Western et Southern (Cincinatti Open) puis l'US Open, tout deux devant être joués à Flushing Meadows.

Tout le monde attend encore des nouvelles de l'USTA, mais pour le moment, on ne sait toujours pas qui sera ou ne sera pas au Centre national de tennis USTA Billie Jean King. On sait avec certitude que Roger Federer sera absent jusqu'au début de 2021, après la deuxième opération au genou droit qu’il a subie.

Les incertitudes les plus pressantes sont celles concernant Novak Djokovic et Rafael Nadal. Pour différentes raisons, la présence des deux champions est mise en doute. Cela signifie que Dominic Thiem, Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas, Nick Kyrgios et Alexander Zverev pourraient avoir une chance vraiment unique de décrocher un titre de Grand Chelem.

Au milieu, cependant, il y a les anciens champions qui pourraient être à New York, comme Stan Wawrinka, Andy Muray et Marin Cilic, et qui sont toujours prêts à conquérir le Chelem si Nadal et Djokovic venaient à être absents.

US Open : Entre évaluations, présences et absences

Rafael Nadal pourrait faire une évaluation simple : sauter l'US Open et jouer la saison sur terre battue en Europe à l'automne. L'Espagnol est le champion en titre à New York et à Paris, mais Roland Garros ne débutera que deux semaines après la finale de l'US Open et, entretemps, il y aura l'ATP Masters 1000 à Madrid et à Rome.

Nadal pourrait donc décider de ne jouer que Madrid et Roland-Garros, de ne pas aller à New York et peut-être même de ne pas jouer à Rome. Novak Djokovic peut aussi procéder à différentes évaluations.

Après la situation à l'Adria Tour et la positivité au Covid-19, le Serbe ne sait toujours pas s'il doit jouer à New York, notamment en raison de la pandémie mondiale qui fauche les États-Unis.

Lui et son staff se demandent s'il vaut mieux aller aux USA ou jouer directement la saison sur terre battue en Europe. Sa participation est donc incertaine pour le moment. Avec les possibles absences de Federer, Djokovic et Nadal, les jeunes, les outsiders et autres champions peuvent donc viser la victoire.

Dominic Thiem, double finaliste de l'Open de France et finaliste de l'Open d'Australie 2020, semble être le mieux préparé à remporter un Chelem. Medvedev est le finaliste en titre, il aura donc clairement de bonnes chances de reproduire ce qu’il a fait lors de la dernière édition.

Tsitsias et Kyrgios les suivent de près : le Grec se débrouille bien sur des surfaces rapides, mais il a encore des problèmes de pression et de personnalité. Kyrgios aurait besoin de continuité, mais sans les Trois Grands, ses chances augmenteraient de façon exponentielle, en particulier sur des courts durs.

Zvevev est celui qui a le moins de chances, mais sait-on jamais puisqu’il a fait sensation lors de l’Open d’Australie. Des anciens champions comme Wawrinka et Murray, s'ils devaient bien sûr jouer à New York, se disputeraient aussi la victoire finale.

Les éventuelles absences de Novak Djokovic et Rafael Nadal, associées à l'absence certaine de Roger Federer, ouvrent la voie à de nouveaux scénarios : tous leurs rivaux sentent plus qu’avant une potentielle victoire en Chelem.

Tout cela produit une odeur irrésistible, qui vaut le coup, même au point d'opter pour un voyage dans un pays fortement touché par le virus.