Qu'adviendra-t-il de Wimbledon après son annulation?



by   |  LECTURES 1541

Qu'adviendra-t-il de Wimbledon après son annulation?

La pandémie mondial COVID-19 a mis la saison de tennis 2020 à genoux. La suspension de la saison jusqu'au 13 juillet a entraîné l'annulation de plusieurs événements. Wimbledon en fait malheureusement partie.

Le tournois de grand Chelem historique, crée en 1877, a été le dernier événement à être annulé, et ce durant l’une des saisons qui soulève le plus de doutes quant à l'avenir du tennis.

Pourtant, Wimbledon dispose d'un parachute que la plupart des événements n'ont pas. Les organisateurs du championnat, grâce à une assurance souscrite en 2003, au moment de la pandémie de Sars, seront sauvés des pertes, contrairement aux autres tournois.

Un investissement important réalisé il y a 17 ans, mais qui permettra aujourd'hui au conseil d'administration de l’All England Club de procéder à la fois au remboursement des billets vendus et à la réalisation d’une série d’objectifs, malgré l'annulation.

C’est la troisième fois que le plus ancien et le plus prestigieux des tournois du monde est annulé, les deux autres annulations ayant eu lieu durant la première et la deuxième guerre mondiale.

Mais les conséquences économiques ne seront pas aussi graves. Le tournoi survivra sans problème et il reviendra en force en 2021. Il était impossible de reporter Wimbledon plus tard dans la saison, car, comme l'a expliqué le responsable du All England Club, le gazon des terrains pourrait être plus glissant plus tard dans l'année.

Wimbledon ne souffrira donc pas énormément de l’annulation.

Contrairement à de nombreux autres tournois, qui n'ont pas d'assurance et qui, pour être organises, nécessitent la vente de billets, des sponsors et une couverture moyenne.

En outre, presque tous les tournois, à l'exception de Wimbledon, n'ont pas d'assurance pandémie. L’édition 2020 de Roland Garros en France a été reportée à la fin du mois de septembre.

Pour l'instant, l'Open d'Italie ne parle pas de remboursement des billets, mais seulement de mise en place de plus de mesures de protection : les organisateurs espèrent pouvoir organiser le tournoi en 2020 afin de ne pas perdre les revenus des billets et ne pas avoir à les rembourser.

Un choix controversé, mais qui met en évidence le fait que le tournoi serait en difficulté sans revenus annuels. L'ATP 250 sera le tournoi qui souffrira inévitablement le plus dans cette situation.

Pour l'ATP et la WTA, la pandémie de COVID-19 pourrait être l'occasion de repenser le calendrier de la saison, en allégeant peut-être les semaines et en laissant quelques pauses aux joueurs en cours d'année.

Ce qui est certain, c'est que l'annulation de Wimbledon 2020 aura peu d'impact économique sur l'avenir du grand chelem de Londres.