Les tests positifs à l’Adria Tour sont de la faute de Novak Djokovic



by   |  LECTURES 1671

Les tests positifs à l’Adria Tour sont de la faute de Novak Djokovic

Le No. 1 mondial Novak Djokovic et Andrey Rublev devaient s'affronter dimanche soir dernier en finale du deuxième tour de l'Adria Tour, prévu à Zadar. Cependant, l'événement a été annulé en raison de la positivité de Grigor Dimitrov au virus : le Bulgare a diffusé la nouvelle via les réseaux sociaux un peu avant la finale.

Après cette situation, tous les joueurs de tennis qui ont assisté à l'événement ont subi un prélèvement avant de quitter la Croatie. Après Dimitrov, Borna Coric et Viktor Troicki ont également été testés positifs de même que Novak Djokkovic.

Compte tenu également des faibles protocoles de sécurité lors des événements de l'Adria Tour, on soupçonne qu'il pourrait y avoir de nouveaux cas. Entre-temps, tous les joueurs de tennis ont effectué les tests en Croatie, à l'exception de Novak Djokovic qui l’a effectué une fois qu’il est retrourné à Belgrade, en Serbie.

Il semble clair que malgré les assurances, les protocoles de sécurité de l'Adria Tour ont échoué, et la faute en revient à l'organisation, dont Djokovic lui-même. Peu de temps après la contamination de Dimitrov au coronavirus ainsi que celle des autre joueurs, l’information est tombée : Novak Djokovic a également été trouvé positif au virus.

Les dernières semaines de Novak Djokovic : entre déclarations et critiques

Ces dernières semaines, Novak Djokovic a reçu de nombreuses critiques, notamment pour des comportements jugés irresponsables lors de l’Adria Tour, car le Serbe était toujours en contact étroit avec les gens.

De plus, Novak a également commenté l’annonce officielle de la tenue de l'US Open, l’événement n’ayant pas été annulé mais devant être joué comme prévu.

Voici ses propos à ce sujet : "Je pense que beaucoup de gens étaient sceptiques, en particulier pour les événements américains, car la situation avec la pandémie aux États-Unis est toujours très difficile.

Honnêtement, moi aussi j'étais très sceptique quant à cette situation. Maintenant, cependant, je suis heureux qu’il soit possible de jouer, donc les joueurs de tennis peuvent concourir et il y aura encore beaucoup d'emplois.

Nous sommes des amateurs de tennis et nous sommes passionnés par cela, la compétition nous manque ainsi que les voyages, et le Tour en général nous manque aussi. Je pense que ce sont des nouvelles très positives.

Les règles sont très strictes, je dois dire, avec les athlètes sud-américains qui ne peuvent pas quitter leur pays et entrer aux États-Unis. Nous travaillons avec l'ATP et les USTA pour que cette situation puisse changer.

Espérons que ce scénario n’aura pa lieu, car il reste encore du temps. On espère que chaque joueur qui participe aura la place qu’il mérite pour son classement et pour sa situation, et que tout le monde aura des chances égales à l'Open des États-Unis », a déclaré le joueur No.

1 mondial. Maintenant, il reste à comprendre ce qui se passera pour les prochains tournois et si les événements de l’Adria Tour auront des répercussions à la fois sur la saison et sur les prochains tournois qui se joueront dans les semaines à venir. Avec Novak Djokovic toujours au centre de la polémique.