Roger Federer et Novak Djokovic: simple rivalité ou sincère antipathie? Qu’en est-il?



by   |  LECTURES 16250

Roger Federer et Novak Djokovic: simple rivalité ou sincère antipathie? Qu’en est-il?

Roger Federer et Novak Djokovic : simple rivalité ou sincère antipathie? Beaucoup de gens ont présenté le Suisse et le Serbe comme étant respectivement le héros et le méchant de l'histoire : un fait souligné et accentué davantage après la victoire de Djokovic à Wimbledon 2019 contre le Maestro suisse.

La popularité n'a jamais été la même entre Roger Federer et Novak Djokovic. Federer est le joueur de tennis le plus aimé de tous les temps, et il le sera probablement à l'avenir, personne ne sera sans doute aimé comme lui (et comme Nadal qui vient juste après lui).

Nole a essayé de faire la même chose dans tous les sens ; tout d'abord, il a essayé d’adopter certaines attitudes (dépréciées par certaines personnes, bien sûr), comme s'il avait la manie de dire : "hé, je suis là aussi, considérez-moi!"

Puis, de toute évidence, il a fini par prendre conscience de son échec (à se faire aimer comme l’est Federer), et vint ensuite cette nouvelle dimension de "méchant" de l’histoire que certains lui ont collée et qu'il ne méritait certainement pas.

Bien au contraire. Le Serbe vient juste après Federer et Nadal, et il s’est surtout avéré qu’il valait autrant qu’eux en tant que joueur et personnage du tennis. Il y a encore des personnes qui considèrent la rivalité entre Roger Federer et Rafael Nadal comme étant la plus importante et la plus représentative de tous les temps, pour le monde du tennis.

Même si Roger et Rafa laissent encore Djokovic derrière en termes de sympathie, les chiffres à chaud montre qu’il a un net avantage dans les face-à-face contre ses deux rivaux, et qu’il est même destiné à dépasser les records du suisse et de l’espagnol.

"Quand je les entends crier 'Roger', j'imagine qu'ils disent Novak." C'est l'essence même d'un athlète ; il doit être capable de transformer le 'Allez Roger" de la foule de Wimbledon en une force pour lui-même.

Même lors de la finale de l'Open d'Australie de 2020, la foule souetnait surtout Dominic Thiem, mais nous savons qui est celui qui a finalement remporté ce défi, malgré le soutien des fans.

Aussi, comment Djokovic peut-il être dégradé alors qu'il est encore capable de dominer le Tour, tout en ignorant la foule des courts ainsi que leurs héros? L'histoire du tennis a atteint un moment clé : Djokovic est au même niveau que Federer et Nadal.

Peut-être qu'il n'aura pas la grâce et la classe du Suisse de son côté, mais le Serbe a une arme que peut-être le Suisse n'a jamais complètement maîtrisée : un esprit d'acier.

Roger Federer et Novak Djokovic : alors, simple rivalité ou désamour sincère?

Ses glissements sur le gazon peuvent faire frissonner ceux qui raffolent d’esthétique (même les grands champions de la surface), mais le temps lui a donné raison.

Gagner cinq fois Wimbledon (oui, même en 2019, sur une surface qui ne ressemblait tout simplement pas à de l'herbe) compte beaucoup plus que des mots et des opinions. Si la rivalité entre Federer et Nadal a aidé ces deux grands champions à s'améliorer, l'arrivée de Djokovic a aussi fait la même chose.

En gagnant et en s'améliorant, Nole s'est assuré que ses deux rivaux le désignaient comme étant leur égal. Les haineux (bien plus que les fans) se battent sur les réseaux sociaux, avec des insultes pour "défendre" leurs héros et des insultes entre eux, mais cela, dans le monde d'Internet d’aujourd’hui et celui des médias sociaux, fait malheureusement partie du jeu.

Les fans, les officiels et les joueurs le savent. Même la relation entre Federer et Djokovic ne semble pas ressembbler à celle que le Suisse entretient avec Nadal. Au contraire, la leur ne semble pas seulement être une simple rivalité mais plutôt un désamour sincère.

Ils se respectent, mais la froideur entre eux se traduit par quelque chose de plus. Un facteur également souligné par les parents de Nole : "Je ne sais pas pourquoi les gens ne l'aiment pas comme ils aiment Roger Federer et Rafael Nadal.

Honnêtement, je ne sais pas, parce qu'il est bon, il travaille dur, mais les gens ne l’aiment pas comme Federer ou Nadal. C'est peut-être parce qu'il les a battus et qu'il est devenu No. 1 mondial; et qu'ils n'ont pas pu le supporter.

À Wimbledon 2019, dans un court où tout le monde applaudissait Roger Federer, nous étions peu nombreux à soutenir Novak. Mais cela m'a énervé car Federer est un peu arrogant", a expliqué Dijana Djokovic.

Si Djokovic se porte bien physiquement, il peut sérieusement penser à dépasser les 20 Chelems de Federer. S'il n'y arrivait pas, il n'y aurait pas beaucoup de regrets pour lui. S'il le faisait, Federer aurait beaucoup de regrets, car des opportunités incroyables ont été perdues.

Mais vous savez, la foule a ses héros et ses méchants. Djokovic n'est pas pour l'instant un héros, mais il mérite de le devenir.