Pour Juan Martin Del Potro, ce n'est pas la fin : Regardez Andy Murray



by   |  LECTURES 1286

Pour Juan Martin Del Potro, ce n'est pas la fin : Regardez Andy Murray

"Je vieillis clairement, mais j'ai toujours l'impression d'avoir assez de force pour bien jouer au tennis. Je ne m'attends certainement pas à revenir dans le top 10 après tous ces problèmes.

Ça ne sera pas facile de répéter ce qui s'est passé en 2018. Mais qui sait, au moment où je devrais me sentir en forme." Juan Martin del Potro n'a pas perdu confiance et il regarde vers l'avenir avec sa force mentale typique.

Une blessure à la rotule au Queen's - la deuxième après sa blessure au Shanghai Masters en 2018 - a mis beaucoup de doutes sur l'avenir de Delpo dans le monde du tennis. De Shanghai à Queen's, del Potro n'a disputé que cinq tournois.

En plus de se remettre d'une double blessure grave, l'Argentin devra également récupérer beaucoup du point de vue mental, car ce n'était que le dernier d'une longue série de graves blessures.

Non seulement cela : il devra reprendre confiance dans le rythme des matchs, à l'entraînement et face aux anciens et nouveaux adversaires. Del Potro devra avoir énormément de motivations pour revenir sur le court, mais il y a quelque chose de positif.

Il revenait toujours positivement de ses vieilles blessures graves. Le tout en gagnant des titres importants et en s'améliorant. Enfin, il y a le facteur âge. A 31 ans, del Potro n'est toujours pas vieux pour un joueur de tennis, malgré ses problèmes physiques.

Et il aura un exemple à suivre : Andy Murray. La ténacité de l'Ecossais l'a conduit d'une retraite du tennis très proche à un nouveau titre ATP remporté, et qui sait ce qui se passera en 2020 si Murray retrouve sa forme physique et sa confiance!

Ici. Del Potro peut recommencer à partir d'ici : les histoires sont différentes pour lui et Murray, mais un joueur de tennis comme l'Argentin, l'un des plus aimés de la foule, est très important pour l'ATP Tour, pour les mille émotions qu'il est capable de donner aux fans, à la foule, aux médias et aux officiels.