Simona Halep se juge innocente, mais tous les dopés le prétendent.

Jusqu'à nouvel ordre, Simona Halep est bel et bien étiquetée de dopée qu'elle soit innocente ou pas.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Simona Halep se juge innocente, mais tous les dopés le prétendent.
© Julian Finney / Staff Getty Images Sport

Le 12 septembre dernier, l'Agence internationale pour l'intégrité du tennis a annoncé que Simona Halep devra purger une suspension de quatre ans pour dopage. La disqualification, comptant le jour où la Roumaine a été suspendue pour la première fois, durera du 7 octobre 2022 au 6 octobre 2026.Il y a deux violations sanctionnées par le TADP.

La première concerne la positivité au Roxadustat, une substance interdite par le règlement, constatée à la fin de son parcours à l'US Open 2022. La seconde, en revanche, est basée sur une irrégularité présente dans le passeport biologique de l'athlète.

La situation, comme nous l'avons souligné à plusieurs reprises, est vraiment grotesque, en particulier en ce qui concerne les longs délais que la Roumaine a dû attendre avant le verdict. La bureaucratie a empêché Simona, qui était très forte, de participer aux compétitions pendant un an, avant de connaître son sort.

Ce n'est pas juste qu'elle ait dû subir cela. Cependant, la décision a été claire une fois qu'elle est tombée.
Halep est coupable, Halep est une dopée , Halep se déclare innocente, comme l'ont fait (presque) tous les dopées.

Un scénario, celui-ci, déjà vu un grand nombre de fois. Cela dit, nous ne disons pas que Halep est coupable. Tant qu'elle peut faire appel, l'affaire reste floue. Simona peut être innocente ou coupable, mais ce qui se passe est ce qui se passe toujours lorsqu'un athlète est suspendu pour dopage.

Si elle a protesté avec autant de véhémence contre la sentence, c'est qu'elle a ses raisons de le faire. Ceci étant dit, tant qu'il n'y a pas de verdict final, donc après l'appel de Halep, personne ne peut dire qu'elle est coupable.

Pas même les collègues qui l'ont attaquée avec des phrases plus ou moins explicites.

Les mots de Simona

Simona Halep a repris la parole après la pénalité, répondant également à ses collègues qui l'ont critiquée.

Elle a expliqué à Front Office Sports : "J'étais confiante après l'audience, parce qu'il y avait tellement de choses qui n'avaient pas de sens. Quand on m'a annoncé la décision, j'étais complètement énervée.

Je n'arrivais pas à croire qu'ils m'avaient suspendue pendant quatre ans. Ils n'ont rien trouvé d'anormal dans mes analyses de sang. C'est fou qu'ils aient pris cette décision en dépit de toutes les preuves présentées par mon équipe juridique." Halep a retracé les étapes qui ont conduit à l'audience et a révélé qu'elle ne connaissait pas l'origine de la source contenant le Roxadustat.

Elle a déclaré : Mentalement, c'était un désastre de découvrir la positivité. J'ai toujours fait attention à ce que je prenais et je n'ai jamais pris quelque chose sans vérifier.

Il n'y avait aucune raison pour que je le prenne " Halep a enfin expliqué qu'elle allait essayer de rester en forme en espérant que son équipe d'avocats puisse obtenir des résultats au tribunal : "Il est difficile de se concentrer sur le tennis.

Je dois rester en bonne santé. C'est excitant d'être sur le court de tennis, mais quand vous êtes émotionnellement au plus bas, vous pouvez vous blesser physiquement. J'essaie de me protéger, donc je vais continuer à aller à la salle de sport pour rester en forme.

Les commentaires négatifs de mes collègues ? Je pense que tout le monde a le droit de me juger parce que le tribunal a décidé que j'étais coupable. Quelqu'un m'a dit que des joueuses de tennis faisaient des commentaires hostiles parce que je les avais battues".

Une allusion directe aux commentaires de Serena Williams et surtout de Jelena Jankovic qui n'a pas caché sa joie.

Simona Halep
SHARE