Nova Djokovic se décharge et il a raison : chacun est libre de faire ses choix



by KHALIL SEMLALI

Nova Djokovic se décharge et il a raison : chacun est libre de faire ses choix

Novak Djokovic est revenu en Australie après que l'affaire ait sur son refus se vaccination ait éclaté l'année dernière. Le champion serbe n'a pas pu jouer l'Open d'Australie 2022 en raison de l'annulation de son visa.

Nole a été arrêté à la frontière et a dû passer plusieurs jours au Park Hotel de Melbourne, une structure délabrée que le gouvernement australien utilise pour héberger des groupes de migrants et de demandeurs d'asile.

Les médias australiens ont réservé un traitement assez dur à Djokovic, qui a fait l'objet de nombreuses critiques au cours de la dernière saison. Le Serbe a raconté son expérience sans ménagement dans une interview intéressante accordée à Tennis Majors.

Djokovic s'est exprimé sur la situation qui s'est créée, et il a eu raison de le faire. Chacun est libre de faire ses propres choix. Dans le monde du sport, Nole n'a pas été le seul à ne pas se faire vacciner, mais il a été le seul à être visé de toutes parts, comme s'il était le bouc émissaire.


Djokovic : "J'ai vécu des moments difficiles en Australie"

Novak a raconté : "Chaque jour est une nouvelle leçon. Les principales leçons qui découlent de tout ce qui s'est passé sont la patience, la confiance en soi et l'adhésion aux principes auxquels vous croyez.

J'ai vécu des moments difficiles en Australie : J'ai été attaqué sous tous les angles, pratiquement dans le monde entier. Je m'attendais à ce que quelque chose comme ça arrive, vu comment la société fonctionne aujourd'hui.

Il faut toujours trouver un coupable. C'est ainsi que l'on joue et que l'on cache des choses." "Même si j'en étais conscient, c'était vraiment difficile à gérer pour moi. La patience et le sentiment d'unité avec ma famille et mes proches m'ont aidé à surmonter tous les obstacles.

Je m'efforce de toujours devenir une meilleure personne, je suis ouvert à tout ce que la vie peut m'apprendre et je me lance des défis. Telle est ma devise. Je commets plusieurs erreurs, même envers les personnes les plus proches de moi, et bien souvent, elles tolèrent mon comportement sur le terrain et en dehors.

J'ai de nombreuses crises de colère et mon humeur change souvent, je ne me considère donc pas comme une personne qui incarne la vertu mais tout sauf ça." "Je pense qu'une personne doit être ouverte à la vie et aux apprentissages.

Je n'ai aucun problème à m'excuser lorsque je fais une erreur, je pense que c'est humain. Il faut être conscient d'avoir fait une erreur et se repentir. Après cela, il faut aller de l'avant et continuer, car vous ferez d'autres erreurs.

C'est quelque chose que je remarque dans la société moderne, surtout en Occident : les gens ont perdu leur sincérité, ils ne sont pas ouverts, beaucoup se concentrent sur les intérêts et les aspects matériels.

Cependant, certaines valeurs importantes sont négligées. Les médias nous disent tous les jours ce que nous devons acheter, comment nous devons nous comporter et de quoi nous devons avoir peur ou non." "La même philosophie est appliquée dans le sport.

Seul le numéro un compte, tous les autres sont considérés comme des perdants. Je m'efforce de réussir, bien sûr, mais le succès n'est qu'une destination. Nous devons apprendre à apprécier le voyage.

J'essaie toujours de profiter du voyage. En général, il faut avoir plus de respect pour les autres, plus de compassion pour les difficultés que les gens traversent. Tout le monde est très courageux sur les médias sociaux et dans les tribunes, mais quand on se rencontre en personne, ils se comportent différemment."