La WTA reste sur sa position concernant la situation de Peng Shuai.

La WTA ne reviendra pas sur sa position de ne pas organiser d'événements en Chine.

by Khalil Semlali
SHARE
La WTA reste sur sa position concernant la situation de Peng Shuai.

Plus d'un an s'est écoulé depuis la mystérieuse et inquiétante histoire impliquant Peng Shuai. Le 2 novembre 2021, la joueuse de tennis avait ouvertement déclaré avoir été abusée sexuellement par un haut fonctionnaire chinois et, depuis cette révélation incendiaire, elle avait soudainement disparu de la circulation.

Sa famille et toute la communauté du tennis ont craint le pire pour elle, avant d'être rassurés quelques mois plus tard grâce à son apparition publique aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin.

L'affaire a incité la WTA à annuler tout type d'événement en Chine et l'a rappelé à plusieurs reprises par le biais de notes officielles. Bien que du temps se soit écoulé depuis que tout a explosé, l'inquiétude pour Peng Shuai reste présente au sein de l'instance suprême du tennis féminin, qui, comme annoncé dans un communiqué de presse, précise qu'elle souhaite avoir une rencontre privée avec elle, comme le recueille The Guardian.


Surtout, la WTA ne reviendra pas sur sa position de ne pas organiser d'événements en Chine tant que l'affaire n'aura pas été clarifiée une fois pour toutes. Le courage de la WTA face à la question de Peng Shuai est exemplaire.

Et il devrait pousser d'autres associations professionnelles et d'autres tournois à prendre une position claire et décisive sur cette question.

La WTA n'a pas changé d'avis sur la question de Peng Shuai.

La Women's Tennis Association est claire : pas de retour en Chine avant la résolution de l'affaire Peng Shuai.

A travers un communiqué recueilli par le journal britannique The Guardian, l'association qui regroupe les joueuses professionnelles se dit, en effet, catégorique : "Il n'y a pas eu de changement dans la position de la WTA sur le retour en Chine et nous avons confirmé notre calendrier 2023 uniquement jusqu'à l'US Open.

Le retour dans la région nécessitera une résolution de la situation de Peng, qui a pris la mesure courageuse de déclarer publiquement qu'elle a été agressée sexuellement par un haut fonctionnaire du gouvernement chinois.

Comme nous le ferions pour n'importe laquelle de nos joueuses dans le monde, nous avons demandé une enquête officielle sur les allégations par les autorités compétentes et la possibilité pour la WTA de rencontrer Peng (en privé) pour discuter de sa situation.

Nous restons fermes sur notre position et nos pensées restent avec Peng. La WTA continue à travailler pour trouver une solution. Bien que nous ayons toujours déclaré que nous espérions être en mesure de reprendre l'organisation de tournois WTA dans la région, nous ne compromettrons pas nos principes pour le faire."

Peng Shuai
SHARE