L'ATP se venge de Wimbledon pour l'exclusion des joueurs russes et biélorusses

L'ATP a plutôt attendu plusieurs mois avant d'agir et d'infliger une sanction très lourde aux instances du tennis Britannique.

by Sarah Ait Salah
SHARE
L'ATP se venge de Wimbledon pour l'exclusion des joueurs russes et biélorusses

La WTA a pris des mesures immédiates contre Wimbledon pour l'interdiction des joueurs russes et biélorusses de l'édition 2022, en lui infligeant une amende sévère : 620 000 livres contre la LTA et 207 000 livres contre le célèbre club qui accueille l'événement.

L'ATP a plutôt attendu plusieurs mois avant d'agir et de rompre les rangs. L'Association des professionnels du tennis a également opté pour une amende sévère de 820 000 livres. Une amende qui sera payée par la Fédération britannique de tennis.

Selon la BBC, la Lawn Tennis Association a réagi durement à la décision de l'ATP et devrait faire appel de l'amende. La Fédération britannique de tennis n'a pas apprécié la fermeté de l'ATP et de la WTA.

Dans les semaines à venir, nous verrons si la colère du Chelem londonien entraînera une action contre l'ATP et la WTA, ou si le conseil d'administration du All England Club laissera faire.
Il sera également intéressant de connaître la position de Wimbledon à l'égard des joueurs russes et biélorusses pour l'édition 2023 : suivront-ils leur trajectoire, faisant face à d'autres sanctions éventuelles ou prendront-ils du recul ?

L'exclusion de Wimbledon des joueurs russes et biélorusses.

Les organisateurs du tournoi de Wimbledon, suivant la ligne dure adoptée par le gouvernement britannique, ont créé l'un des moments les plus controversés de la saison.

En effet, il a été décidé d'exclure les joueurs de tennis russes et biélorusses du troisième Grand Chelem de l'année. Le choix fait par le Championnat a trouvé une ferme opposition de la part de l'ATP et de la WTA, qui ont condamné cette mesure sévère.

Lors d'une conférence de presse officielle, tenue quelques jours avant le début du tournoi, le président du All England Club Ian Hewitt a tenu à expliquer les principales raisons de ce choix. "Je voudrais maintenant aborder la question qui est au centre de notre attention, à savoir la volonté de priver de participation à Wimbledon les athlètes russes et biélorusses.

Après une longue et minutieuse réflexion, nous sommes parvenus à deux conclusions sur lesquelles reposent nos décisions. Même si nous acceptons la participation des Russes et des Biélorusses avec des déclarations écrites, nous risquons que leur participation réussie soit utilisée comme propagande par le régime russe.

Ce que nous ne pouvons accepter. Nous devons également nous assurer que tout ce que nous faisons ne met pas en danger les joueurs ou leurs familles. Suivant les directives du gouvernement, il n'y a pas d'alternative valable à la décision prise dans cette circonstance tragique et particulière."

Wimbledon
SHARE