Novak Djokovic : l'US Open 2022 n'est-il plus qu'un mirage ?



by   |  LECTURES 1459

Novak Djokovic : l'US Open 2022 n'est-il plus qu'un mirage ?

L'année 2022 de Novak Djokovic n'a pas commencé de la meilleure façon. Le champion serbe a dû faire face à un grand nombre de problèmes dus à son choix de ne pas se faire vacciner.

Après avoir atteint l'Australie grâce à l'exemption médicale qui lui a été accordée par deux groupes indépendants d'experts médicaux, le Belgradois a été arrêté à la frontière et a été contraint de passer plusieurs jours au Park Hotel de Melbourne, un établissement délabré que le gouvernement australien utilise pour accueillir des groupes de migrants et de demandeurs d'asile.

Finalement, Djokovic n'a pas pu participer au premier Grand Chelem de l'année en raison de la décision prise directement par le ministre de l'Immigration Alex Hawke. Le tennisman né en 1987 a ensuite manqué les Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami pour la même raison.

L'ancien numéro un mondial a ensuite profité de l'assouplissement des restrictions en Europe et a élaboré un calendrier plutôt concret qui l'amènera à participer également au tournoi de Wimbledon.

Le Serbe a remporté le Masters 1000 de Rome et a ensuite été battu par Rafael Nadal en quart de finale à Roland Garros.


Novak Djokovic, l'US Open s'éloigne

Compte tenu de la réglementation en vigueur aux États-Unis, qui oblige les voyageurs à présenter un cycle complet de vaccination à la frontière, Djokovic n'aurait pas la possibilité de participer au Masters 1000 américain et, surtout, à l'US Open.

Selon des informations en possession du journal britannique The Telegraph, les autorités américaines n'ont pas l'intention d'assouplir les conditions d'accès dans les prochains mois. La saison de Djokovic semble avoir pris un mauvais tournant et les ATP Finals de Turin s'éloignent de plus en plus.

En effet, si le gouvernement américain devait continuer à imposer les mêmes règles, Djokovic devrait également renoncer aux Masters 1000 de Montréal et de Cincinnati. Lew Sherr, PDG des dirigeants de l'USTA, s'est exprimé sur la question et a précisé : "Nous suivrons les directives du gouvernement et du CDC"

Les responsables de l'USTA n'ont pas l'intention de répéter les erreurs commises par la Fédération australienne de tennis. Ce sera un coup très dur pour le champion serbe, contraint aussi de faire l'impasse sur l'US Open 2022.