3ème journée à RG: L’Adieu émouvant de Tsonga, Federer voulait être à Paris !



by   |  LECTURES 2651

3ème journée à RG: L’Adieu émouvant de Tsonga, Federer voulait être à Paris !

La 3e journée fut passionnante à Roland Garros 2022, surtout à cause de Jo-Wilfried Tsonga qui a disputé son dernier match en tant que joueur de tennis professionnel. Jo-Wilfred Tsonga a mis fin à son aventure sur les courts de compétition au Court central Philippe-Chatrier, lors de l’édition 2022 de Roland Garros.

Le Français s'est courageusement battu dans son dernier match face à un redoutable Casper Ruud, étant à quelques pas de mener le match vers un 5e set. À la fin de la rencontre, la grande et émouvante fête en son honneur a eu lieu, avec la participation d’autres athlètes transalpins qui sont actuellement dans la compétition aini que le public qui a été un protagoniste absolu de l’événement, lui dédiant une ovation debout vraiment effrayante.

Le meilleur et le pire du Chelem parisien

De son côté, le grand absent à Roland Garros, Roger Federer, a été interviewé par NOS Sport. Il leur a confié qu'il avait hâte de retrouver les courts et qu’il aurait souhaité être à Paris : "Je suis content de ma progression.

J'aurais aimé jouer à Roland Garros ou dans n'importe quel autre tournoi en ce moment, mais cela prendra encore un peu plus de temps. J'ai eu plusieurs problèmes de genou au cours des 2 dernières années, mais les choses s’améliorent maintenant.

Tout le monde dans ma famille va bien et je suis heureux", a déclaré le Suisse. La décision prise par les organisateurs de Wimbledon et les sanctions appliquées par l'ATP et la WTA n’ont pas laissé Daniil Medvedev indifférents.

L'ancien No. 1 mondial ne pourra pas jouer sur les pelouses du All England Club. "Tout d'abord, je veux me concentrer sur Roland Garros, un tournoi où je peux jouer. Je connais la décision de l'ATP, et ce n'est pas facile de la commenter.

Parlant des raisons pour lesquelles ils ont pris cette décision, l’ATP a très bien expliqué la situation et n'a pas simplement dit : Ok, c'est notre choix. J'ai trouvé que ce qu'ils ont dit était très logique.

C'est ce que je n'ai pas trouvé dans les explications que nous a données Wimbledon. Je ne dis pas que la décision de l'ATP est correcte, mais je dis qu’elle a au moins été claire. J'ai trouvé la décision de l'ATP beaucoup plus logique", a souligné Medvedev.