Stefanos Tsitsipas a déclaré que le Big 3 n'existe plus. Mais qui est Tsitsipas ?



by   |  LECTURES 7004

Stefanos Tsitsipas a déclaré que le Big 3 n'existe plus. Mais qui est Tsitsipas ?

"Je ne sais pas si c'est mon moment, il faut voir avec d'autres tournois. Je comprends quand vous parlez du Big Three Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic, mais la réalité est que le Big Three n'existe plus.

Ils ne sont plus les trois premiers au classement et c'est pourquoi je le dis, en fait Nadal et Djokovic sont encore compétitifs alors que Roger est absent du circuit depuis très longtemps." Pour la deuxième année consécutive, Stefanos Tsitsipas s'est confirmé dans le tournoi Masters 1000 de Monte-Carlo et a envoyé un grand message à ses rivaux.

Le Grec est à l'aise sur terre battue et est prêt à recommencer cette semaine au tournoi de Barcelone où il est probablement le grand favori. Il faut dire qu'il faut du courage pour faire de tels aveux, mais ils doivent être soutenus par les résultats et une victoire dans un Masters 1000 ne suffit pas.


Federer, Nadal et Djokovic ont remporté 61 Chelems à eux trois, sans parler des autres records impossibles à battre par un autre mortel. Tsitsipas a atteint la finale de Roland Garros 2021, où il a montré son infériorité en présence de Novak Djokovic : en tête 2 sets à 0 , le Grec a fondu comme neige au soleil, perdant les trois derniers sets et montrant au monde, encore une fois si nécessaire, la différence entre le Big 3 et le reste du circuit.

Ainsi, dans cent ans, lorsqu'il s'agira de tennis, le monde du sport se souviendra des Big 3, les célébrera, les aimera encore, tandis que les autres, ceux qui ne connaissent pas le tennis en profondeur, diront peut-être : "Mais qui est Stefanos Tsitsipas ?"

Seul le Grec peut renverser ce destin, un objectif qui semble être une mission impossible.

Les mots de Tsitsipas après Monte Carlo

" Je me sens vraiment bien, c'est agréable de passer de Monte Carlo à Barcelone, ce sont deux grands tournois et j'aime l'endroit où ils se jouent.

Je me sens très bien sur terre battue, c'est un grand tournoi et il y a beaucoup de grands athlètes. C'est vrai, Rafa Nadal sera absent pendant ce tournoi, mais il y a plusieurs athlètes que je considère comme des adversaires importants sur terre battue.

Où est-ce que je vois ma carrière dans dix ans ? Je suis déjà bien avancé, mais mon voyage n'est pas encore terminé.' 'Je ne pense pas vouloir entendre parler de grands succès, car je n'en ai jamais connu jusqu'à présent.

Carlos Alcaraz ? C'est l'un des joueurs les plus difficiles que j'aie jamais affrontés, je ne l'ai jamais battu jusqu'à présent mais je veux obtenir ma première victoire contre lui.

C'est un type bien et sympathique, même si cela n'a pas grand-chose à voir avec le tennis. Je sais qu'il s'entraîne beaucoup et je crois que nous pouvons construire une grande rivalité pour l'avenir.

" Cela dit à l'heure de vérité, le Grec a plié face à Carlos Alcaraz qui lui a l'étoffe et le talent selon de nombreux spécialistes pour peut-être écrire une brindille d'histoire face à l'héritage premièrement de son compatriote Rafa Nadal, et ensuite éventuellement frôler l'un des records détenus par les Gladiateurs du tennis moderne ; Nadal, Djokovic et Federer.