Le retour de Rafael Nadal : Entre covid, risques et espoirs



by   |  LECTURES 2130

Le retour de Rafael Nadal : Entre covid, risques et espoirs

Rafael Nadal est revenu au tennis lors du tournoi d'exhibition d'Abou Dhabi, où il a joué et perdu contre Andy Murray. Le retour de l'Espagnol sur le court s’accompagnait d’un grand esprit de compétition et d'un désir de bataille, mais en fin de compte, cela ne fait que courir avant la saison sur les courts en dur australiens.

Après les expositions, il a révélé qu'il avait obtenu le covid-19. Une nouvelle qui met en péril la qualit de sa participation à l'Open d'Australie 2022. Aussi, Rafa ne jouera pas la Coupe ATP, mais se présentera directement à Melbourne.

Mais comment s'est passé son retour sur le court ? Bon, ça n’a pas merveilleux, bien sûr, et il ne pouvait en être autrement. Au fond c'était juste un rodage, un bon rodage, en vue d'engagements plus importants.

En général, il est difficile d'expliquer le concept d'exhibition à Nadal et à Murray. En effet, leur rencontre à Abu Dhabi, quelques semaines après la reprise du Tour ATP Tour, a été un véritable match.

Etant de retour sur le court après un arrêt de près de six mois, le champion d'Espagne manquait fondamentalement de clarté dans ses choix tactiques, peinant à trouver les automatismes, mais d'un point de vue physique il est déjà en forme.

Rafa n’excellait pas au service lors du premier set et ne profitait pas des nombreuses (petites) chances qu’Andy mettait à disposition.

Le retour de Rafael Nadal : entre risques et rodage

Le Britannique s’est montré plus solide et servi globalement presque sans faute, fixant le score à 6-4, 7-5 pour rejoindre Andrey Rublev, bourreau de Denis Shapovalov en finale des Championnats du monde de tennis de Mubadala.

Nadal a remporté les huit premiers points à l’aide de son service, mais a donné la chance à Murray à 15-30, au cœur du cinquième jeu après un plus long échange dans le set.

L'Espagnol, qui ne parvenait pas à récupérer avec le coup droit en dehors du service, a manqué un revers plutôt trivial à 15-40 et a ainsi perdu le set en faveur du triple champion du Grand Chelem.

Nadal a ensuite essayé d’apporter de petites améliorations au plan tactique et surtout de rester attaché au score. Inutile de dire que cela raccourcit le nombre des échanges prolongés et lui a fait utiliser la diagonale gauche avec plus de continuité.

Ce changement de rythme à 15-15 (lors du huitième jeu) lui permis de remonter à 15-30. Même si au dans le jeu qui a suivi, il a eu besoin du service & volée (en partant de 0-30) pour se sortir du pétrin.

L'Espagnol a alors fait appel à son service pour assurer le tie-break. Le reste était aussi inattendu que violent : Murray, qui perd les quinze premiers jeux a pu remonter le score avec une splendide solution venant de son revers, et s’est finlement emparé du succès.

C’était sa première victoire sur Nadal depuis 2016 sur la terre battue de Madrid. Ce fut donc un bon rodage, à la fois pour Rafael Nadal et Andy Murray, mais à présent, le vrai défi va débuter : être compétitif en vue de l'Open d'Australie 2022.

Seulement, si l'Ecossais est sûr de jouer à Melbourne, on ne saurait encore dire à 100% ce qu’il va se passer pour l'Espagnol ?