Pour la première fois cette année, le public de l’US Open était du côté de Djokovic !



by   |  LECTURES 1872

Pour la première fois cette année, le public de l’US Open était du côté de Djokovic !

Plus Novak Djokovic passe les étapes qui se dressent devant lui et accumulent le records, plus il engrange le respect qui lui est dû en tant que légende inconstestée du tennis. On ne peut pas aimer le tennis et rester insensible aux exploits manifestes du champion serbe, à la force mentale qu’il déploie face à chaque et n’imprte quel adversaire, tout en alliant technique et tactique telles des sciences bien maîtrisées.

Plus encore : quel véritable fan de tennis pourrait rester de marbre devant une réalisation qu’on ne croyait plus possible de nos jours, et qui n’a pas eu lieu depuis 52 ans ?!! Avec la domination sans partage de Roger Federer, puis celle sans partage de Roger Federer et de Rafael Nadal, puis celle de Roger, Rafa et Novak Djokovic – sans oublier des joueurs comme Andy Murray, Stan Wawrinka, Juan Martin Del Porto –, on ne croyait plus possible qu’un seul joueur puisse prétendre remporter les 4 titres du Grand Chelem en une seule et même saison.

Rod Laver y était parvenu à deux reprises, la dernière fois en 1969. Mais voilà qu’en 2021 un joueur ayant battu tous les records les plus importants veut aussi réitérer l’exploit, après avoir vaincu le Roi de la terre battu dans son Royaume, à une époque où nul n’imaginait le voir vaincu.

La foule de l’US Open a commencé par faire la tête, en supportant à fond et systématiquement l’adversaire de Djokovic, peu importe qui c’était, certains s’imaginant ainsi supporter Federer ou Nadal.

Seulement, il y a un temps pour les rêveries, les illusions et les chamailleries, et un temps pour la réalité concrète, et les grands moments du tennis qui ne se reproduisent pas deux fois.

Pour la 1ere fois cette saison une foule pro Djokovic à l'US Open

Aprè avoir crié pour Holger Rune face à Djokovic, ce même publicc de l’US Open est redescendu sur terre et a commencé à voir Djokovic tel qu’il est vraiment : non pas un ennemi fictif d’un tel ou d’un tel aussi, mais un super champion de tennis qui risque bien de faire d’eux les témoins d’une histoire sportive qu’il n’auraient jamais cru possible de nos jours.

Rod Laver, l’homme qui a saisi le dernier Grand Chelem calendaire en date en 69, était dans les tribunes lors de la demi-finale entre Novak Djokovic et Alexander Zverev, pour rappeler à tous que le moment était loin d’être illusoire et que la grandeur de Novak au tennis n’était pas seulement de l’ordre des statistiques.

La foule de l’US Open s’est alors réveillée, elle a cessé les enfantillages et a fait ce que des fans de tennis sont censés faire : supporter qui bon leur semble (et non pas être contre), encourager, apprécier le spectacle, apprécier le beau jeu, et attendre impatiemment d’être les témoins occulaires d’un moment privlégié dans leur sport préféré.

Le public de l’US Open n’était plus contre Djokovic mais avec Djokovic. "Je voudrais vous remercier, car l'atmosphère était incroyable, c’était la meilleure atmosphère du tournoi jusqu'à présent", a déclaré Novak Djokovic à l’endroit du public du stade Arthur Ashe.

"Ce sont les moments pour lesquels nous vivons. C'est le genre d'opportunités uniques dont nous rêvons chaque jour lorsque nous nous réveillons, et que nous essayons de trouver la motivation pour y aller et refaire les mêmes choses encore et encore.

Cela porte ses fruits quand tu joues dans ce stade incroyable avec une telle ambiance. Merci beaucoup d’avoir rendu ce moment si spécial", a ajouté le champion serbe.