Le meilleur et le pire de la 3 ème journée de Wimbledon.



by   |  LECTURES 3221

Le meilleur et le pire de la 3 ème journée de Wimbledon.

Novak Djokovic a montré une excellente performance au deuxième tour de Wimbledon, en battant en trois sets consécutifs avec un triple 6-3 Kevin Anderson dans la réédition (en version réduite) de la finale jouée ici en 2018.

Le numéro 1 mondial a converti quatre des huit balles de break à sa disposition, il a remporté 84% des points avec la première et 73% avec la seconde.


Le meilleur et le pire du Grand Chelem londonien

En conférence de presse après le match, le Serbe s'est moqué de ses nombreuses chutes sur les pelouses londoniennes : " Il me semble que j'ai tissé un grand lien avec le gazon de Wimbledon.

Je pense que je n'ai jamais chuté autant de fois que lors de mes deux premiers matchs ici, mais peu importe, c'était très bien. Je pense que j'ai réalisé une performance presque sans faille.

" Tim Henman n'a jamais remporté de titre du Grand Chelem au cours de sa longue carrière, bien qu'il ait atteint les demi-finales six fois au total au niveau des grands tournois. L'ancien numéro 4 mondial est largement considéré comme l'un des meilleurs joueurs de tennis britanniques de tous les âges, ayant soulevé 11 trophées sur le circuit ATP et s'étant distingué par son style de jeu élégant et volontaire.


À propos du Big Three, il a déclaré : "Il est très facile dans le sport de quantifier le calibre d'un athlète uniquement sur la base des victoires et des défaites. Le tennis est un sport intéressant de ce point de vue, car même si vous êtes numéro 1 mondial, vous perdez quand même une série de matchs pendant la saison.

Cependant, Roger Federer et Rafael Nadal sont proches de la fin de leur carrière respective." Roger Federer a qnat à lui loué et réconforteéSerena Williams, après le retrait de la championne américaine du premier tour de Wimbledon pour une blessure à la jambe : "Serena Williams ? Je viens d'apprendre ce qui s'est passé, je suis désolé et je n'arrive pas à y croire, c'est vraiment terrible."

Enfin, Ryan Harrison a poussé un coup de gueule contre l'ATP et en faveur de la PTPA : "Les gens doivent comprendre que ce n'est pas personnel. Il ne s'agit pas de choisir si votre joueur préféré est Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic ou Andy Murray Le système est maintenant sur la voie de la rupture.

Malheureusement, c'est un système qui s'est révélé incapable de réussir et qui nous a laissés à la traîne par rapport à d'autres sports. Presque toutes les autres disciplines ont évolué pour devenir plus commercialisables, alors que le tennis a échoué. "