Retrait de Roger Federer de Paris : Un bon choix pour Wimbledon ?



by   |  LECTURES 1848

Retrait de Roger Federer de Paris : Un bon choix pour Wimbledon ?

Roger Federer s'est qualifié pour le 4e tour de Roland-Garros de 2021 grâce à une victoire palpitante et émouvante en quatre sets contre l'Allemand Dominik Koepfer, alors qu'il était au bord du gouffre.

Et maintenant, au quatrième tour de Roland-Garros, Roger aurait dû rencontrer l'Italien Matteo Berrettini, mais il s'est retiré. Lors de la conférence de presse après le match du 3e tour, Federer a déclaré : "Je dois réfléchir au meilleur choix compte tenu de ce qui nous attend.

Nous verrons ce que je ressens. Je ne m'attendais pas à gagner trois matchs ici. Honnêtement et je ne savais pas combien de carburant j’avais. J'avais encore dans le réservoir quand j'ai eu un set égal.

Certes, c'était un bon combat." Roger participe généralement à Roland-Garros comme une étape vers son véritable grand objectif saisonnier : la saison sur gazon et, bien sûr, en particulier, le tournoi de Wimbledon, qui débutera le 28 juin 2021, entre les grandes attentes générales après l'annulation de 2020 en raison du COVID-19.

Il jouera également l'épreuve de Halle dans la semaine du 14 au 20 juin, comme étape intermédiaire avant de s'attaquer à la quinzaine de tennis la plus célèbre au monde, sur les courts en gazon du All England Club.

Une stratégie qui a fonctionné par le passé. Bien sûr, voir les fans privés de l'un des protagonistes les plus attendus de la deuxième semaine de Roland-Garros sera frustrant, mais dans l'ensemble ce serait un événement auquel tout le monde aurait pu s'attendre.

En 2019, Roger a atteint les demi-finales à Paris, où il a été battu en trois sets par Rafael Nadal après un bon match. Moins d'un mois plus tard, il perdait la finale épique à Londres contre Novak Djokovic.

Roger Federer se retire de Roland Garros 2021 :

Retrait éventuel de Roger Federer de Paris : Un bon choix pour Wimbledon ? Sauter le match de 4e tour à Paris contre Berrettini aurait pourtant pu être un choix judicieux : A presque 40 ans, avec un objectif très clair en tête, Federer devra économiser le plus d'énergie possible en vue de Wimbledon.

Déjà le match contre Koepfer et les presque quatre heures de jeu auront enlevé de l'énergie et de la force au Suisse, qui avant sa retraite définitive du tennis aimerait s'offrir, à ses fans et au monde du sport tout entier, un dernier rêve.

Et parlant de la retraite, Federer lui-même, en conférence de presse, a déclaré : "J'ai repris l'entraînement depuis peu de temps, à chaque fois le choc sur le corps est toujours immense mais après cette longue absence c'était vraiment difficile d'entrer en mode entraînement.

Retrait? Je ne pense pas que cela doive être parfait, je ne pense pas que je doive gagner quelque chose de gros. L'important c'est que ça aille comme je dis, il faut que j'aime ça et c'est ce qui compte.

Les gens ne se souviennent pas des dernières courses de John McEnroe et Stefan Edberg. En fin de compte, ils se souviennent juste qu'ils étaient de grands joueurs de tennis et qu'ils ont gagné Wimbledon et bien d'autres grands tournois.

" Mais derrière les mots, il y a l'envie et l'envie d'inscrire à nouveau son nom, peut-être pour la dernière fois, dans le livre des records.