COUPE DAVIS - Jo-Wilfried Tsonga envoie la France en finale

Le n.1 des Bleus se débarrasse de Lajovic et obtient le point décisif pour l'équipe nationale

by Niccolo Inches
SHARE
COUPE DAVIS - Jo-Wilfried Tsonga envoie la France en finale

Lille - Finalement Jo-Wilfried Tsonga n’a pas tremblé. Ou presque. Le n.1 français a dû avoir recours à quatre sets pour se défaire du brillant Serbe Dusan Lajovic (2-6 6-2 7-6 6-2) et conduire l’équipe de France en finale de Coupe Davis trois ans après la défaite - toujours au stade Pierre Mauroy de Lille - face à la Suisse de Roger Federer et Stan Wawrinka.

Favori naturel de la rencontre, Tsonga a pourtant ressenti le poids de sa mission : Lajovic, 80e mondial, a effectivement joué sans pression dès l’entrée en lice, dominant littéralement le Français au cours du premier set (6-2) grâce notamment à une attitude très offensive du côté de son coup droit (13 gagnants à 8 pour le Serbe) et plusieurs amorties.

Tsonga, quant à lui, peine à "huiler" sa première balle de service et surtout à se débarrasser de la tension. Tsonga réussit à revenir à hauteur de son adversaire lors de la deuxième manche, profitant aussi de la chute physiologique de celui-ci.

Lajovic ayant commis ses premières véritables fautes directes en coup droit (ainsi qu'une double faute) dans le premier jeu, Jo obtient le break et reste bien solide au service, pour ensuite achever la manche 6-2.

Le Serbe retrouve sa régularité au cours du troisième set, dont la dynamique respecte les jeux de service des deux opposants (bien que le tricolore soit obligé de faire face à deux dangereuses balles de break sur le score de 4-4).

Appelé à monter en niveau au tie-break, Tsonga fonce dès le début avec son coup droit et décroche le mini-break décisif (volée gagnante) au tout premier point, pour ensuite gérer aisément ses services (7 points à 5).

Enfin libéré de toute tension, Jo amorce la quatrième manche en souplesse, en faisant le break dès le premier jeu. La manche se révèle aussitôt un one man show du Français, qui met fin à la troisième journée de Coupe Davis au bout de 2 heures 48 minutes de partie (soit une heure de plus par rapport au double Herbert-Mahut samedi).

Le public de la Métropole Européenne lilloise peut enfin respirer et chanter la Marseillaise, dans l’attente de revoir ses hérauts lutter pour le Saladier le plus convoité du tennis dès novembre prochain.

Coupe Davis Jo-Wilfried Tsonga
SHARE