Carlos Alcaraz: "Je garde cela à l'esprit"

Les finales ne se jouent pas, elles se gagnent d'après Carlos Alcaraz

by Veronique Martin
SHARE
Carlos Alcaraz: "Je garde cela à l'esprit"

Cameron Norrie (12e) est le premier finaliste de l'ATP 250 Open d'Argentine de 2023. Le Britannique a battu le Péruvien Juan Pablo Varillas (101e) 7-6 (5) et 6-4. Beau début d'année pour Norrie, qui disputera sa deuxième définition, la 12e depuis 2021.

Un premier set très égal a été joué. Varillas a montré un tennis similaire à celui qui l'a fait passer de la Qualy à la demi-finale. Cependant, dans les moments décisifs du tie-break, Norrie a su fermer les points, avec la puissance dans sa main droite comme arme principale.

Les Britanniques sont passés de moins à plus et le deuxième set s'est encore mieux joué. Varillas a voulu imposer son jeu et se montrer agressif comme il l'avait été en quart de finale face à Lorenzo Musetti (18e), mais le rival ne l'a pas permis.

De cette façon, Cameron tentera de soulever le trophée pour la première fois. "L'Argentine est un endroit très spécial pour moi, j'étais déjà venu aux qualifications en 2019.

Je me sens très bien ici, j'ai l'impression de jouer du très bon tennis cette semaine", a déclaré Cam. Il a également parlé de ses modèles dans ce sport : "Mon idole est Andre Agassi, mais Andy Murray est sans aucun doute quelqu'un de très important dans ma carrière." Il a également parlé du niveau des joueurs présents dans cette édition de l'Open d'Argentine.

"Le tirage au sort du tournoi a été très difficile, avec beaucoup de bons joueurs qui excellent sur terre battue, ce serait formidable pour moi de remporter ce titre." En finale, il affrontera l'Espagnol Carlos Alcaraz, le premier favori du concours.

"Ce sera un match difficile, c'est sûr", a déclaré Norrie. "J'ai perdu une finale difficile à Auckland, alors j'espère que je pourrai retrouver de bonnes sensations demain en finale." Norrie a battu Alcaraz lors de son dernier match à l'Open de l'Ouest et du Sud l'année dernière, mais l'Espagnol mène l'ATP Head2Head par 3-1.

Carlos Alcaraz confirme son ascension

Une finale pour son retour après trois mois d'absence du circuit, Carlos Alcaraz ne pouvait rêver mieux. Il a confirmé sa montée en puissance face à son compatriote Bernabe Zapata Miralles en demi-finale vendredi soir (6-2, 6-2).

Le niveau d'adversité devrait maintenant augmenter dimanche alors que le numéro 12 mondial Cameron Norrie se heurte à lui. Déjà vainqueur de six titres pour deux finales perdues dans sa jeune carrière, le numéro 2 mondial a expliqué sa façon d'aborder ces matches.

"Les nerfs contrôlés sont assez bons : ils vous permettent de rester très concentré et ne vous laissent pas du tout être distrait. Je suis un joueur très compétitif et j'aborde les finales avec la philosophie suivante : les finales ne se jouent pas, elles se gagnent.

Je garde cela très à l'esprit. Je dois tout donner, je ne peux pas laisser les nerfs d'une finale me gêner, m'empêcher de me défouler, de m'amuser ou d'être moi-même sur le court.

Surtout au début, vous devez relâcher la tension de jouer une fin de partie et aller là-bas et en profiter."

Carlos Alcaraz
SHARE