Carlos Alcaraz : "Etre n°1 du classement ATP implique une responsabilité"

Carlos Alcaraz travaille dur pour rester et finir la saison à la première place du classement

by Veronique Martin
SHARE
Carlos Alcaraz : "Etre n°1 du classement ATP implique une responsabilité"

Le numéro un mondial Carlos Alcaraz évolue dans le tournoi de Paris-Bercy sans problème particulier. Depuis qu'il a atteint le sommet du classement mondial, l'Espagnol a eu un peu plus de problèmes que prévu et certains ont attribué cela à la pression que ce classement peut apporter.

Après des débuts compliqués, Alcaraz rentre doucement dans le tournoi et a atteint les quarts de finale où il va aujourd'hui relever un défi très compliqué. Alcaraz a affronté le joueur de tennis Danois Holger Run en quart de finale.

Le tennisman s'est exprimé en conférence de presse à Paris-Bercy après la victoire contre le Bulgare Grigor Dimitrov. Voici ses mots : "Je dois dire que j'ai bien mieux joué que lors de mon premier match ici.

Je m'habitue petit à petit à ces conditions et atteindre les quarts de finale signifie beaucoup pour moi. J'ai profité du fait que Dimitrov n'ait pas commencé à son niveau et qu’il ait joué comme ça pendant la majeure partie du match.

Puis, quand il s'est soudainement amélioré, il a eu quelques occasions, mais heureusement, j'ai gardé mon calme et ma concentration et avec mon meilleur tennis, j'ai pu l'arrêter. J'ai analysé les choses calmement dans le moment difficile et j'ai pu m'en sortir sans problème."

Les dernières nouvelles sur Carlos Alcaraz

Le jeune talent Murcien a poursuivi : "Qu'est-ce que cela signifie d'être numéro 1 ? C'est un très bon sentiment d'être au sommet, de sentir que vous êtes le meilleur joueur de tennis du monde.

Cependant, je précise qu'au final ce n'est qu'un chiffre. Je peux perdre contre n'importe qui et être en tête du classement ne vous fait pas gagner tous les matchs ou tournois. Pour moi, la chose la plus importante est d'accepter que si je ne joue pas de mon mieux, je peux perdre contre n'importe qui, cela m'aide à travailler dur à chaque fois.

Pour moi, c'est une année fantastique, j'aimerais finir premier. Ensuite, je ferai ce que j'aurais fait de toute façon, c'est-à-dire de belles vacances et puis la pré-saison en vue de l'Australie." Le tennisman a conclu en évoquant la présence de ses parents ici à Bercy : "C'est un grand plaisir pour moi que mes parents me soutiennent depuis les tribunes, il est généralement difficile de les emmener partout dans le monde pendant les tournois, mais soulever le trophée numéro pour la première place du classement devant eux était fantastique."

Carlos Alcaraz
SHARE