Contrôles antidopage : Les chiffres de 2017 publiés par l'ITF

Nadal, Federer et Murray se sont soumis à 14 tests en tout au cours de la dernière saison

by Niccolo Inches
SHARE
Contrôles antidopage : Les chiffres de 2017 publiés par l'ITF

Chaque année, la Fédération internationale (ITF) publie le statistiques concernant les tests antidopage auquel se soumettent les professionnels. En 2017, Rafael Nadal et Roger Federer ont été contrôlés au moins quatorze fois (entre les sept tests subis en compétitions et les sept dans les moments off) ; le nombre d'analyses qu'ont effectuées, entre autres, Marin Cilic, Juan Martin del Potro, Grigor Dimitrov et Andy Murray s'inscrit effectivement dans cette moyenne.

Le Britannique avait arrêté la saison après Wimbledon tout comme Novak Djokovic, alors que le Serbe n’a subi qu’entre 4 et 6 contrôles en cours de tournoi (le nombre de contrôles off s'élevant à sept pour Nole également).

Côté féminin, Serena Williams s’était soumise à 3 contrôles au maximum en tournoi en 2017 - du fait d’avoir participé à deux événements seulement avant sa grossesse, dont l'Open d'Australie - soit le même traitement réservé à Maria Sharapova qui avait disputé quant à elle 23 matches.

Globalement, 6293 contrôles antidopage ont été menés - 3490 parmi les hommes et 2803 parmi les femmes - dont la plupart impliquant une analyse d’urine en cours de compétition. Il s’agit effectivement d’une tendance en hausse par rapport à ce qui résulte des données statistiques pour 2016, quand les tests effectués n’étaient que 4899.

Actuellement, 255 joueurs ou joueuses doivent se rendre disponibles tous les jours, pendant une heure, en spécifiant le lieu où ils entendent passer le test. L'an dernier, 53% des traitements médicaux comportant des produits théoriquement dopants ont finalement été validés, justifiés en raison du mauvais état de santé du joueur.

SHARE