Andy Roddick: "J'ai eu de la chance d’être ou je suis grâce au hasard"



by   |  LECTURES 1169

Andy Roddick: "J'ai eu de la chance d’être ou je suis grâce au hasard"

Andy Roddick, ex numéro 1 mondial, a été l'une des plus fortes personnalités du tennis dans la lutte contre le Covid-19. L'Américain a fait une révélation sur Twitter, durant laquelle il en a profité pour demander aux gens de rester chez eux et de ne pas augmenter les risques de propagation de la maladie.

La Fondation Andy Roddick collecte des fonds par le biais de son fond d'urgence afin de soutenir les familles dans le besoin à Austin, au Texas. Roddick a déclaré : "C'est très important.

Si vous pensez au coût des courses, même le plus petit don peut couvrir les frais des courses d'une journée, ce qui est primordial en ces temps difficiles. L’objectif premier étant de fournir deux repas par jour aux familles en situation précaires de pour leur éviter de se retrouver dans une situation encore plus grave" Roddick a ajouté : "Heureusement, nous planifions tout à l'avance, nous avons donc un peu de marge, et certes, nous avons du personnel et de la nourriture, mais il y a tellement de besoins différents que nous devons combler en ce moment.

Toute contribution est d’une grande aide, et la communauté d'Austin a été incroyable... Chaque petit geste en ce moment peut faire la différence pour une famille" L’ex joueur a remarqué plusieurs actions caritatives menées par des personnes telles que Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal, qui ont aidé le monde du tennis à augmenter ses efforts philanthropiques.

Roddick a ajouté : "Ceci met l’accent sur le rôle philanthropique que joue le monde du tennis, pas uniquement durant cette crise-ci, mais de manière continue. Le tennis a toujours été à l'avant-garde de ce genre de choses et lorsque je me déplace pour parler au nom de la fondation à d'autres organisations à but non lucratif ou à des conférences, mon discours d'ouverture porte sur le fait que je suis chanceux le hasard aie joué en ma faveur mais qu`il aurait été tout à fait possible que je sois né dans la misère" Il a conclu en disant : "Quand vous regardez des gens comme Billie Jean King et Arthur Ashe, Andre Agassi et Martina Navratilova et ce que Venus et Serena ont fait, le tennis a toujours eu cette culture...

faire partie de cette communauté suscite une sorte de fierté, mais vient aussi avec la responsabilité de faire son devoir "