Kevin Anderson: Une promesse qui a eu la malchance de se blesser!


by   |  LECTURES 312
Kevin Anderson: Une promesse qui a eu la malchance de se blesser!

L'ancien numéro 5 mondial et double finaliste de Grand Chelem Kevin Anderson a donné le meilleur de lui-même contre le numéro 2 mondial Novak Djokovic à la Coupe ATP, s'inclinant 7-6, 7-6 après avoir eu ses chances dans les deux manches.

Kevin a dû se passer de toute les compétitions après Wimbledon en juillet dernier, luttant contre une blessure au genou qui l'a empêché de progresser durant la saison derrière nous, ne gagnant que 11 matchs et restant à peine dans le top-100 à la fin de l'année.

Les points remportés sont principalement venus de Pune où Kevin a remporté le titre il y a un an, les perdant lors de la deuxième semaine de la saison et abandonnant le top-140 !Le Sud-Africain était classé dans le top-100 depuis avril 2010 avant que la série ne prenne fin suite à cette blessure, manquant la deuxième partie de la saison dernière et ne participant qu'à cinq tournois ATP au total.

Après trois années remarquables à l'université de l'Illinois, Anderson a embrassé une carrière professionnelle, toujours classé hors du top-500 à son 21e anniversaire !

Fin 2008, Kevin a failli s'imposer comme le meilleur joueur du top 100 avant de subir un revers l'année suivante, en raison de blessures et de devoir attendre 2010 pour montrer tout son potentiel, se situant juste à l'extérieur du top 60.


En 2011, Anderson a remporté son premier titre ATP devant ses fans à Johannesburg et a continué à gravir les échelons pour s'assurer une place dans le top 20, améliorant sans cesse son jeu et défiant les rivaux à un grand niveau sur gazon et dur.

En 2017 et 2018, il a joué pour le titre majeur à New York et à Londres, s'inclinant face à Rafael Nadal et Novak Djokovic et se classant dans le top 5 après cette défaite face au Serbe en juillet 2018.

Après avoir débuté la saison précédente en 6e position et fait ses débuts en finale de l'ATP deux mois plus tôt, Anderson a remporté le titre à Pune avant de s'incliner précocement à l'Open d'Australie.

Il est resté à l'écart du terrain jusqu'à Miami et n'a jamais retrouvé la forme. Le natif de Johannesburg a dû subir une opération au genou en septembre, sautant tous les tournois après Wimbledon et travaillant dur pour faire un retour en force en 2020 et retrouver sa place.

Lors de la Coupe ATP, de l'Open d'Australie et de l'US Open, Anderson a remporté trois de ses six matchs, faisant de solides progrès après l'opération avant que le coronavirus n'interrompe le circuit ATP au moins jusqu'à juin, obligeant tous les joueurs à rester chez eux et à attendre une éventuelle reprise.

S'exprimant au nom du site officiel de l'ATP, Anderson a révélé ce qu'il a dû endurer au cours des deux dernières années, donnant le meilleur de lui-même pour revenir sur le terrain et jouer à nouveau pour les titres.

En attendant avec impatience de participer à nouveau à la compétition, Kevin est conscient du virus et de la pandémie mondial qui a attiré toute l'attention en ce moment, souhaitant à chacun de rester en sécurité et en bonne santé et espérant jouer au tennis le plus tôt possible.

"Mon rétablissement s'est très bien passé ; je pense qu'il a été très fructueux jusqu'à présent. J'aurais probablement été prêt pour Monte-Carlo et la saison sur terre battue.

Cela n'arrivera pas maintenant et je resterai à la maison, en ayant l'impression que le plus dur est fait pour me remettre de l'opération et de ma guérison", a déclaré Anderson à ATPTour.com.

"Je me sens assez confiant dans ma situation actuelle et je peux me maintenir autant que possible tout en ne pouvant pas m'entraîner correctement ; j'espère que lorsque les choses se seront calmées, et qu'il sera plus sûr d'aller dehors, je pourrai reprendre et reprendre mon activité.

Après mon dernier tournoi à l'Open de New York, il m'a semblé que continuer ainsi n'aurait pas le plus grand sens. Pourtant, pendant tout le temps que j'ai passé en Australie et à New York, on m'a dit qu'il y avait une chance que je n'aie pas besoin de l'opération, alors j'ai eu un peu de malchance de devoir la subir à la fin ; c'est pourquoi j'ai décidé de la faire.Chaque revers ou obstacle est unique et il faut l'aborder différemment.

Mais le fait d'avoir vécu cette expérience dans le passé m'aidera. Maintenant, je dois me remettre de mon opération, avec laquelle j'ai fait un excellent travail. En outre, nous sommes confrontés à une sorte de période sans précédent et, comme beaucoup d'autres joueurs l'ont exprimé, le souci est plutôt de maîtriser globalement la situation pour ; je pense que c'est plus important que notre sport en ce moment.

Anderson a conclut : "Les incendies en Australie ont été terribles et c'était un problème à grande échelle. Ce qui se passe en ce moment est encore plus important que cela, en termes de nombre de personnes touchées dans de nombreux pays du monde.

Je pense que le plus grand message est simplement d'essayer de rester en sécurité ; il est important d'essayer de diffuser ces messages et de voir où les choses se mettent en place. Je voyage avec ma guitare depuis des années, c'est quelque chose que j'apprécie vraiment et j'en joue quand je peux.

D'un point de vue professionnel, c'est toujours un peu difficile de revenir. Même si l'ATP Tour reprend dans quelques mois, je n'ai joué que huit tournois au cours de l'année et demie écoulée, et mon classement a beaucoup baissé.

Si je reste en bonne santé et que je continue à faire confiance à mon jeu, je vais me donner des opportunités, en croyant pleinement que je peux y retourner. C'est l'objectif à long terme en ce moment ; d'autres choses se passent et je dois juste prendre les choses au jour le jour "