Karen Khachanov: "Zverev, Medvedev, Tsitsipas, Rublev, Shapovalov et moi pourrions.."



by   |  LECTURES 1627

Karen Khachanov: "Zverev, Medvedev, Tsitsipas, Rublev, Shapovalov et moi pourrions.."

Le résident de Dubaï, Karen Khachanov, s'entraîne à l'Al Habtoor Tennis Academy près de Shaikh Zayed Road depuis quelques jours. Il est rentré chez lui après sa défaite au troisième tour de l'Open d'Australie contre Nick Kyrgios.

Le No. 17 mondial n'a pas bien joué après avoir conquis sa première couronne de Masters 1000 à Paris, en 2018, face à Novak Djokovic, n'ayant pas réussi à atteindre une finale ATP depuis lors malgré son classement parmi les 10 premiers en juillet de l'année dernière.

Après un score médiocre de 30-29 en 2019, le Russe a lancé la nouvelle saison avec quatre victoires en Coupe ATP, s'inclinant face à Dusan Lajovic en demi-finale avant une sortie anticipée de l'ASB Classic à Auckland face à John Millman.

Khachanov a fait de son mieux contre Nick Kyrgios à Melbourne, repoussant les balles de match dans les sets trois et quatre pour forcer un décideur que l'Australien a réclamé lors du tie-break, après près de deux heures et demie de jeu.

Karen va maintenant embrasser une transition européenne en salle à Rotterdam et à Marseille, avant de rentrer à nouveau chez lui à Dubaï, où il n'a remporté qu'une seule victoire au cours des trois dernières années.

Il espère donc faire une meilleure course dans un solide groupe de joueurs dirigé par Novak Djokovic et Roger Federer. Interrogé au sujet des jeunes joueurs, Khachanov, désireux d'être parmi les premiers joueurs de la nouvelle génération à avoir un succès en majeur, a mentionné Alexander Zverev, Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas, Andrey Rublev, Denis Shapovalov et lui-même, comme étant les plus grands concurrents pour le trône dans les années à venir.

"Je souhaite toujours bien jouer ici, mais cela n'a pas fonctionné ici depuis quelques années. Je ne sais vraiment pas ce que c'est, mais peut-être que je ne m'habitue pas aux conditions ici", a déclaré Khachanov.

"J'espère que cette année sera différente car j'ai passé tout le mois de décembre, ici avec mes préparatifs de pré-saison. J'espère que je pourrai faire un peu mieux pour le tournoi.

Je pense toujours en grand, mais je ne voudrais pas uniquement penser en termes de classement. Ce n’est un secret pour personne que je veux être le plus haut possible. Je veux me concentrer davantage sur moi-même et me mettre dans une position où je peux gagner plus.

C'est une partie essentielle du jeu et les résultats viendront automatiquement. Pour moi, la question est de savoir quand est-ce que les plus jeunes vont intensifier et essayer de pousser nos légendes hors du top.

Je ne peux pas vous dire quand cela va se produire. J'aimerais pouvoir être le premier de ces jeunes joueurs à remporter un Grand Chelem. Tout le monde parmi la jeune génération joue à un niveau élevé et j'ai beaucoup de respect pour eux tous.

Je pense que nous avons tous des niveaux assez similaires et il est difficile de dire qui va sauter le pas en premier. Cela peut être n'importe qui et il est difficile de parier sur quelqu'un en particulier. Alexander Zverev, Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas, Andrey Rublev, Denis Shapovalov et moi, nous pourrions tous les six dominer à l'avenir.

Pourtant, je ne peux pas dire qui sera numéro un, deux ou trois ; c'est difficile à prévoir. Pour le moment, je sens que je ne suis pas loin du sommet. Tout dépend de l'état d'esprit, tout en croyant en moi et en me poussant de l’avant. Je pense que je peux atteindre bientôt ce niveau."