Hubert Hurkacz: "J'espère inspirer les enfants polonais à adopter le tennis"


by   |  LECTURES 449
Hubert Hurkacz: "J'espère inspirer les enfants polonais à adopter le tennis"

Le No. 37 mondial Hubert Hurkacz dirigera la Pologne lors de la Coupe ATP contre l'Autriche, la Croatie et l'Argentine, étant rejoint par Kamil Majchrzak, Kacper Zuk, Wojciech Marek et Lukasz Kubot. Le joueur de 22 ans de Wroclaw a débuté la saison en dehors du top 80, en remportant un titre Challenger à Canberra et en se qualifiant pour les quarts de finale à Indian Wells avant de perdre contre Roger Federer.

Le Polonais a remporté son premier titre ATP à Winston-Salem, en perdant aussi six des huit dernières rencontres de la saison, mais il en a quand même fait assez pour clôturer l'année dans le top 40 pour la première fois.

Hubert est enthousiasmé par la Coupe ATP, et il est prêt à donner le meilleur de lui-même sous le maillot national. Il veut passer du bon temps avec ses coéquipiers à Sydney, tout en affrontant de puissants rivaux dans la bataille pour le quart de finale.

Le jeune adorerait voir plus d'enfants polonais sur les courts de tennis et servir de modèle à certains d'entre eux. "Je me souviens avoir été sur le court en train de frapper des balles.

J'étais très jeune et j'avais une raquette plus grosse. J'adorais la compétition. Jouer tous ces matchs et tournois a été très amusant pour moi. J'ai regardé ma mère qui était la championne polonaise junior et aussi Michal Przysiezny, traînant avec lui et recevant des trucs et des conseils qui m'ont aidé à devenir un joueur encore meilleur que lui.

C'est incroyable pour la Pologne de se qualifier pour la Coupe ATP, ça devrait être très amusant, ça nous permet de représenter nos pays, de nous battre les uns contre les autres et de nous préparer pour l'Open d'Australie.

Quand vous jouez des tournois en simple, vous n'avez que votre équipe derrière vous et lors des événements par équipe, il y a aussi vos coéquipiers, ce qui aide toujours. Kamil Majchrzak et Lukasz Kubot figurent également dans le top 100 et c'est agréable de passer du temps avec eux et de parler sa propre langue tout en étant loin de chez soi.

À l'avenir, j'espère atteindre de grands objectifs et inspirer de nombreux enfants en Pologne à aller jouer au tennis, et peut-être réussir à être leur modèle également."