James Blake et Michael Chang parlent de l'état du tennis américain


by   |  LECTURES 503
James Blake et Michael Chang parlent de l'état du tennis américain

L’ancien numéro 4 mondial James Blake et l’ancien champion de l’Open de France Michael Chang estiment que Frances Tiafoe a la meilleure chance de remporter un titre du Grand Chelem parmi l’ensemble actuel de joueurs américains du circuit. Dans une interview à Tennishead, Blake déclaré: "A mon avis, c’est probablement Frances Tiafoe [qui gagnera un titre du Grand Chelem]. Je pense qu’il a le plus d’outils. Ça met plus de pression sur lui, alors je sens que je ne devrais probablement pas dire ça! Mais c’est un bon athlète, il bouge vraiment bien, il travaille très fort. Je pense qu'il a encore des moyens de s'améliorer.”

Chang convient que Tiafoe est la meilleure perspective, mais dit que d'autres, comme Jared Donaldson et Tommy Paul, ont également leur chance. “Nous n’avons pas eu une aussi bonne génération de jeunes Américains depuis notre génération. Espérons qu'ils continueront à mûrir, continueront à grandir et continueront à s'améliorer. C’est génial de voir certains de leurs résultats et j'espère que nous en verrons de plus en plus.”

Chang affirme que la génération actuelle de joueurs américains a moins de pression que les générations précédentes comparées à l'ère Sampras-Agassi-Courier-Chang.

Il a déclaré: “Il était probablement un peu injuste de les comparer aux générations précédentes, car je ne sais pas combien il faudra pour qu’il y ait une autre génération comme la nôtre. Nous avons eu non seulement Jim, André, Pete et moi, mais vous pouvez également inclure des joueurs comme Todd Martin et MaliVai Washington. Nous avons eu une profondeur incroyable dans le tennis masculin américain. Il n’y a aucune pression sur eux [les joueurs actuels] pour sortir. Personne ne s'attend à ce qu’ils aillent là-bas et remportent des championnats.” 

Blake était d’un avis un peu différent: "Je pense que cette génération est semblable à la notre. Steve Johnson, Jack Sock, Frances Tiafoe, Opelka - tous ces gars s'entendent bien. Ils s'entraident, ils se poussent mutuellement. Et quelle que soit la façon dont on réussit le mieux, je pense que cela aide d'avoir cette mentalité de groupe. Je pense que la pression est relâchée [sur la génération actuelle d’Américains] jusqu’à ce qu’ils se retrouvent dans une situation où ils vont être interrogés à ce sujet. Quand ils se rendront en demi-finales d’un Grand Chelem et qu’on ne parlera plus de l’année 2003 comme la dernière fois que cela s’est produit, je pense que la pression sera beaucoup plus grande.

À l’heure actuelle, un groupe d’entre eux se trouve dans une situation similaire. Une fois que l’un d’eux s’émancipe et devient la star certifiée, celle qui porte l’espoir, il faudra alors que cette personne puisse gérer assez bien cette pression.

Je pense que dans l’ensemble, le tennis américain est toujours en position de force. L’équipe de la Coupe Davis s’en est assez bien tirée. John Isner a eu beaucoup de bons résultats. Lorsque Jack Sock était en bonne santé, il a obtenu de bons résultats. Les jeunes jeunes comme Tiafoe, Opelka et Fritz ont des chances. Mais ça va prendre un peu plus de temps.”