L'Arbitre Vénézuélien Armando Belardi a été banni à vie du tennis.

Le tennis comme tous les sport n'est pas du tout exempt de triche et de comportements antisportifs.

by Khalil Semlali
SHARE
L'Arbitre Vénézuélien Armando Belardi a été banni à vie du tennis.
© Compte X / ITIA

Le tennis comme tous les sport n'est pas du tout exempt de triche et de comportements antisportifs. Entre les cas de dopage les plus inattendus comme ce fut le cas de Maria Sharapova ( ce qui a porté un coup fatal à sa carrière) ou encore celui plus récent de Simona Halep - bien que cette dernière ait été finalement innocentée après des mois de bureaucratie et d'appels en justice - il existe un marché très juteux pour les tricheurs, celui du trucage de match.

Un arbitre banni à vie

Les trucages de matchs sont totalement interdits par toute discipline sportive et les sanctions dans ces cas sont les plus sévères qui soient. Cela est normal d'une part car l’éthique est en jeu et d'autre part, hors de question de nuire à d'autres joueurs ou aux parieurs qui font des pronostics de manière juste et équitable.

Le dernier cas en date n'est étonnamment pas celui d'un joueur, mais celui d'un arbitre, et nous vous assurons que normalement ces cas sont rarissimes. Il s'agit d'Armando Belardi qui a été accusé par l'ITIA de 26 infractions au code anticorruption et pour cela il a reçu la peine maximale, une interdiction d'exercer à vie et celle d'assister à tous les événements organisés par l'ATP ou la WTA en plus d'une amende de 75 000 dollars.

Selon l'ITIA, l'Arbitre a été accusé d'avoir favorisé des paris, d'être intervenu dans le résultat de matchs et d'avoir sollicité de l'argent ou tiré profit d'une influence négative sur un joueur de tennis. La suspension a pris effet à partir du 7 mai 2024.

SHARE