Kevin Anderson après sa défaite contre Pella : "J'ai encore l'US Open"



by   |  LECTURES 1112

 Kevin Anderson après sa défaite contre Pella : "J'ai encore l'US Open"

Kevin Anderson, finaliste de Wimbledon en 2018, a admis que Guido Pella a mérité son succès de 3e tour sur le score 6-4, 6-3, 7-6 (4). Cependant, le Sud-Africain n´a pas été mécontent de la manière dont il a joué et, par conséquent, il garde l’espoir d´une bonne campagne sur dur aux États-Unis.

"Il m´a rendu la vie vraiment difficile, c’est ce que j´ai ressenti. Il bouge vraiment, vraiment bien. Je sentais que j´avais beaucoup de difficulté à le garder en défense et à terminer les points.

C’est quand j´ai pu faire cela que j´ai eu le plus de succès. Globalement, je n´ai pas eu l´impression de jouer un match aussi dur. J´aurais probablement pu servir un peu mieux… Mais c'était très difficile parfois", a déclaré Anderson à propos du match.

Le Sud-Africain a trouvé l’une des principales raisons qui l’ont contraint à ne pas jouer à son plus haut niveau : "Il ne fait aucun doute que jouer beaucoup de matchs, être coriace, et avoir beaucoup de confiance dans ce processus, est très précieux.

Je n´ai pas eu tout cela à ce moment-là". Anderson a reconnu que son aventure sur gazon n’était certainement des meilleures, mais il a noté les choses positives et a annoncé son empressement à aller de l’avant : "J’ai pensé aujourd’hui que même si je n’ai pas beaucoup joué, il était vraiment un adversaire coriace.

[C’était] évidemment une saison difficile sur gazon, mais il est clair qu’il y a eu des aspects positifs comme le fait de pouvoir revenir sur le court afin de jouer des matchs, le fait de participer à deux tournois et de disputer quelques matchs de plus.

Espérons que je pourrai continuer à progresser, et trouver plus d’élan à l’avenir pour la course sur terrain dur aux États-Unis". Kevin a ensuite révélé ses principaux objectifs pour 2019, dont la poursuite des derniers Masters ATP et de l'US Open : "… être définitivement en bonne santé pour le reste.

C´est évidemment la première priorité pour le moment. Même si aujourd’hui a été difficile, j’avais l’impression de jouer au tennis lors de mes deux premiers matchs.

Je ne pense pas que c´est très loin [de moi]. Je pense que certains des pbjectifs que je me suis fixés l´année dernière sont encore réalisables. La compétition en Masters 1000, ce sera un grand objectif. J´ai toujours l´US Open [pour y participer]. Il reste encore beaucoup de tennis à jouer".