Le PDG de l'ATP : "Nous survivrons même sans les Big 3"

L'objectif d'Andrea Gaudenzi, actuel PDG de l'ATP Tour, a toujours été de promouvoir la croissance du tennis.

by Khalil Semlali
SHARE
Le PDG de l'ATP : "Nous survivrons même sans les Big 3"

L'objectif d'Andrea Gaudenzi, actuel PDG de l'ATP Tour, a toujours été de promouvoir la croissance du tennis à travers une série de mesures visant à accroître la popularité d'un sport à la recherche constante d'athlètes capables de laisser une trace dans le cœur des fans Il est inévitable que trois légendes comme Roger Federer, Novak Djokovic et Rafael Nadal aient suscité un intérêt presque sans précédent en battant record sur record et en donnant naissance à certaines des meilleures rivalités.

Le Suisse, en raison d'incessants problèmes de genoux, a décidé de prendre sa retraite l'année dernière, tandis que le Serbe et l'Espagnol continuent d'imposer leur domination aux nouvelles générations dans les tournois du Grand Chelem.

Les mots de Gaudenzi sur l'avenir du tennis.

Pour ce qui est de l'avenir, Gaudenzi se dit optimiste quant au sort du monde du tennis : "Je pense vraiment que le scénario actuel est excellent. Nous avons survécu à plusieurs changements de génération : d'abord la génération de Guillermo Vilas, Bjorn Borg, John McEnroe et Boris Becker, puis celle d'Andre Agassi et Pete Sampras.

Tout le monde pensait qu'il y aurait un grand vide après Agassi et Sampras, mais sont arrivés Rafa, Roger et Novak, qui battent tous les records. Je n'ai jamais entendu personne dire qu'un joueur gagnerait plus de Grands Chelems que Sampras, et au cours des 15 dernières années, trois joueurs l'ont dépassé." "En général, nous vivons un grand moment.

Nous avons l'ancienne génération avec Novak et Rafa, et une génération de joueurs que nous appelons NextGen avec Jannik Sinner, Carlos Alcaraz ou Holger Rune. Je pense que la génération intermédiaire est également formidable, avec Felix Auger-Aliassime, Daniil Medvedev ou Stefanos Tsitsipas.

Tous ces gars ont une grande personnalité. Il est difficile de s'améliorer de ce point de vue, car nous avons trois générations qui se battent pour les titres les plus importants de ce sport." Gaudenzi a également décidé de se concentrer sur l'une des meilleures plateformes opérant dans la distribution en streaming via Internet de films, séries télévisées et autres contenus de divertissement.

Netflix a en effet produit Break Point, la nouvelle série télévisée sur le monde du tennis : "Je pense que c'est un contenu formidable pour les fans. Aujourd'hui plus que jamais, surtout avec la transformation numérique, les fans sont intéressés à voir des contenus qu'ils ne peuvent pas voir en direct.

Ils veulent entendre les histoires des joueurs, des tournois, ce qui se passe dans les coulisses. Ils veulent en savoir plus. Nous l'avons vu avec la Formule 1, maintenant avec le golf et le tennis. Ce fut un grand effort collectif de la part de tout le groupe T7, de l'ATP, de la WTA et des tournois du Grand Chelem.

J'espère qu'ils continueront à produire d'autres saisons et à raconter d'autres histoires. Peut-être que nous aurons plus de gens impliqués dans le tennis, qui commenceront à regarder plus de tournois et à acheter plus de billets."

SHARE