Stan Wawrinka vs Stefanos Tsistipas, une première à Roland Garros



by   |  LECTURES 1109

Stan Wawrinka vs Stefanos Tsistipas, une première à Roland Garros

L’air de la Capitale fait du bien à Stan Wawrinka, qui s’est à nouveau assuré une place en huitièmes de finale dans les tournois du Grand Chelem trois ans après la dernière finale disputée à Roland Garros.

Le natif de Neuchâtel a dû avoir recours à trois tie-break pour venir à bout de Grigor Dimitrov, lors de l’affrontement "esthétique" par excellence, entre les deux parmi les plus beaux revers à une main sur le circuit.

On a très bien joué tous les deux, je suis heureux d'avoir gagné les trois tie-breaks. J’ai sauvé des balles de set, je servais pour le match. J'avais un peu moins d'énergie, j'ai bougé un peu moins.

C'était une victoire importante pour moi. Je suis très heureux de cela”, a commenté l’ancien 3e mondial en conférence de presse, “Je me sens très bien. Cela fait quelques semaines que je progresse tennistiquement, physiquement.

Je me sens très bien. En tout cas, je joue à un très haut niveau. Je suis content d'avoir gagné un match en plus, d'avancer, d'être en huitième ici en jouant du très bon tennis.

Mes trois premiers tours ont été très bons et solides. J'espère pouvoir continuer demain contre un très bon joueur, qui est en confiance, qui a gagné énormément de matchs, qui a battu les meilleurs déjà cette année”.

L’Helvète aura désormais affaire à Stefanos Tsitsipas, 6e mondial ainsi qu'adepte lui-même du revers à une main, pour obtenir le ticket pour les quarts de finale : “Un joueur extraordinaire”, a continué Wawrinka, “Il s'est amélioré, il a gagné beaucoup de matchs, il a gagné contre les meilleurs joueurs du monde.

Ce sera un match très difficile. Je ne l'ai jamais joué, mais je me suis entraîné parfois avec lui. Quand vous jouez contre lui, il a une balle différente de quand vous le regardez jouer.

Quand vous le regardez, vous avez l'impression qu'il ne joue pas très rapidement mais dans la vraie vie, il donne l'impression qu'il se donne beaucoup de temps pour jouer et on n'a pas l'impression qu'il est sous pression.

Il gère bien le jeu. Ce sera un match très intéressant”. Le Grec a lui eu raison du Serbe Filip Krajinovic en quatre manches (63 75 67 76), en réussissant à contrer le retour de l’ancien finaliste à Paris Bercy 2017, qui avait pris un break d’avance dans le quatrième set.

Tsitsi est le premier ressortissant de son pays à remporter trois rencontres d’affilée à Roland depuis 1936 : “Je suis fier, fier d'être le premier à l'ère de l'Open, si vous appelez ça comme ça.

Je pense qu'il y a plus que cela, à mon avis”, a-t-il précisé dans l’après-match. A propos de son prochain adversaire, le natif d’Athènes a commenté : “Je sais qu'il (Wawrinka) a eu quelques blessures et qu'il a subi une opération sérieuse récemment, alors il me semble qu'il a trouvé sa forme, son jeu.

Et comme nous le savons tous, il s'est très bien débrouillé à Roland-Garros à plusieurs reprises, pas une seule. C'est un joueur dangereux. Il connaît très bien la terre battue”.