Pierre-Hugues Herbert : Retour sur un exploit français à Roland Garros


by   |  LECTURES 531
Pierre-Hugues Herbert : Retour sur un exploit français à Roland Garros

Le Français Pierre-Hugues Herbert a fait beaucoup parler de lui après avoir battu Daniil Medvedev, classé n. 14 mondial, au premier tour de Roland Garros 2019 au bout d'une véritable bataille (4-6 4-6 6-3 6-2 7-5) où il était mené 2 sets à rien au début de la rencontre.

Le joueur n’en est pas à son premier exploit mais s'est fait remarquer surtout sur le circuit de double, en tandem avec son partenaire historique Nicolas Mahut, auteur à son tour d'un autre exploit à Porte d'Auteuil en ayant éliminé en 5 manches le demi-finaliste sortant Marco Cecchinato.

Ils ont d’ailleurs remporté le titre lors du dernier Open d’Australie et notamment completé le Career Grand Chelem ensemble. Aux yeux des observateurs, la victoire de Herbert face à Medvedev est peut être un peu surprenante (s'agissant d'un tournoi se jouant sur 5 sets et à la lumière de la renommée de son adversaire) mais n'est pas tombé du ciel si l'on considère le passé récent.

En effet, le français a déjà affiché une très bonne forme sur ocre, en ayant vaincu des joueurs tels que Kei Nishikori et Fernando Verdasco et ayant décroché une demi-finale à Budapest cette année, toujours sur terre.

Pierre-Hugues, 28 ans, est actuellement 43e mondial mais on a de plus en plus l’impression que sa carrière en simple est sur le point de prendre son envol. Du fait d’un retard de croissance, le joueur a mis un peu plus de temps à se développer physiquement.

Son co-entraîneur Benjamin Balleret s’est d'ailleurs exprimé à ce sujet : "Il était techniquement très au point, mais il manquait de stabilité et d'équilibre dans son jeu, notamment dans le bas du corps.

Du coup, il était souvent mal placé. Il avait besoin de plus d'ancrage au sol. C'est passé par des milliers d'exercices au panier, lors desquels je lui demandais de se placer au millimètre.

C'était un travail très fastidieux mais il l'a fait sans jamais se plaindre." Si le Français était surtout connu pour sa participation aux matchs en double, il a finalement décidé de se consacrer davantage au simple."Pierre-Hugues a également mis un peu de temps à arriver à maturité intellectuelle et émotionnelle.

Quand, en 2014, je lui ai dit de se débrouiller sans moi, c'était aussi pour le pousser à une forme d'émancipation. C'est bien d'être toujours avec ses parents, mais au bout d'un moment, cela peut-être sclérosant.

Il avait besoin d'autres discours." , a déclaré son père. Le Strasbourgeois a fait une déclaration suite à sa victiore au premier tour de l’Open de France : "Ah, c'est difficile à décrire...

Je suis allé chercher le public et il m'a donné ce dont j'avais besoin, c'est-à-dire beaucoup d'énergie. Après, commence un grand tunnel dont on ne voit pas la fin. On est dans un état second.

J'ai tout donné. C'était magique de partager ça avec le public français. À la fin, je n'ai plus de jambes, je tombe comme un sac à patates !" Pierre-Hugues Herbert affrontera ce mercredi contre son compatriote Benoît Paire, vainqueur à Lyon la semaine dernière.