Nick Kyrgios : "Les médias ont vraiment dépeint ma personne sous un jour défavorable"

Nick Kyrgios a récemment reproché aux médias de ne se concentrer que sur ses moments de frustration sur le court.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Nick Kyrgios : "Les médias ont vraiment dépeint ma personne sous un jour défavorable"

À 27 ans, Nick Kyrgios se sent déjà prêt à passer à l'étape suivante. Le joueur de tennis australien, actuel numéro 21 mondial, estime qu'après 2022 où il savait déjà ce que c'est que d'atteindre la finale d'un Grand Chelem, cette expérience peut maintenant se traduire par un éventuel titre.

Il se sent d'ores et déjà parmi les favoris. "Je pense que j'arrive à l'Open d'Australie avec un sentiment différent autour de moi. Je fais partie des favoris. Normalement, je suis un outsider, mais après l'année que j'ai eue, je suis l'un des favoris, donc c'est quelque chose de nouveau pour moi.

C'est la première fois que j'accède à un Grand Chelem et j'ai vraiment l'impression d'être l'un des gars qui peuvent ramener le trophée à la maison et casser la baraque. Je ne sais pas ce que je vais ressentir une fois que je serai sur la piste, normalement j'ai l'impression de n'avoir rien à perdre et j'essaie de faire le spectacle, mais je dois trouver un équilibre cette fois-ci", a commenté le controversé joueur australien dans une interview accordée à "The Age".


Sur la pression qu'il doit gérer, il a déclaré : "Maintenant, j'essaie juste de l'intérioriser, j'essaie de sortir et de passer du temps avec mon équipe autant que je peux. Je ne pense pas qu'il y ait un autre joueur, surtout en Australie, qui soit sous les feux de la rampe et de la presse autant que moi : c'est une bataille quotidienne, quelque chose qui est présent tous les jours.

J'essaie de l'accepter et de l'utiliser comme un privilège, mais c'est très difficile. Cela fait longtemps qu'un joueur australien n'a pas remporté le tournoi, alors j'espère que nous trouverons tous un moyen d'y faire face." Nick devait faire ses débuts dans le premier Grand Chelem de la saison contre le Russe Roman Safiulin, un match qui ne devrait pas lui coûter trop de problèmes.


Kyrgios est une personne normale.

À propos de son image de mauvais garçon dans le monde du tennis, Nick Kyrgios a récemment reproché aux médias de ne se concentrer que sur ses moments de frustration sur le court.

" C'est injuste, d'une certaine manière, parce qu'un match peut durer des heures, comme à l'US Open récemment, j'ai joué un match qui a duré quatre heures, et les médias ont montré les 30 dernières secondes de moi en train de casser une raquette.

C'est ce qu'ils choisissent de diffuser dans le monde entier", a-t-il déclaré. "C'est difficile. C'est tellement fou que les gens dans la rue pensent que je suis le type le plus fou qui soit et ils me regardent en attendant que je fasse quelque chose d'insensé.

Je suis littéralement un type normal. Alors oui, les médias ont vraiment dépeint une image un peu fausse", a-t-il ajouté.

Nick Kyrgios
SHARE