Nick Kyrgios : Je ne plaisantes pas, je prendrais ma retraite si je gagne un Chelem.

Nick Kyrgios révèle qu'il est dur de passer plus des trois quarts de l'année en voyage loin de ses proches.

by Khalil Semlali
SHARE
Nick Kyrgios : Je ne plaisantes pas, je prendrais ma retraite si je gagne un Chelem.


Nick Kyrgios a confirmé qu'il ne plaisantait pas lorsqu'il a déclaré qu'il prendrait probablement sa retraite s'il parvient à remporter un Grand Chelem en 2023. Lors de la première édition de la World Tennis League à Dubaï, Kyrgios a déclaré : "J'espère pouvoir gagner un Grand Chelem et prendre ma retraite."
Dans une interview accordée à Eurosport, Kyrgios a expliqué pourquoi il envisagerait sérieusement de s'éloigner du tennis professionnel s'il devient champion du Grand Chelem en 2023.

"Honnêtement, je prendrais probablement (ma retraite si je remportais un Grand Chelem). Surtout que je viens d'Australie, il y a tellement de voyages, tellement de temps passé loin de ma famille et de mes amis.

On rate des étapes importantes dans la famille, on n'a pas vraiment une vie normale", a déclaré Kyrgios à Eurosport.


Kyrgios : Je ne suis jamais à la maison


Janvier est le seul mois de l'année où les principaux événements se déroulent en Australie.

Une fois que Kyrgios et les autres joueurs australiens en ont terminé avec l'Open d'Australie, ils se rendent en Europe ou aux États-Unis. En mars, Kyrgios a joué son premier tournoi depuis l'Open d'Australie à Indian Wells.

Il est resté loin de chez lui jusqu'en septembre, car il n'est rentré en Australie qu'après avoir terminé son parcours à l'US Open.
"Aucun autre joueur de tennis qui n'est pas originaire d'Australie ne comprend cela.

C'est facile pour un joueur européen ou américain de perdre ou de gagner un tournoi, puis de prendre un vol de cinq heures pour rentrer chez lui et d'y passer une semaine avant le prochain événement.

Alors qu'en tant qu'Australien, il faut compter de quatre à sept mois de voyage. Honnêtement, je ne pense pas que ce soit sain. Aucun autre vrai athlète ne fait ça dans le monde, dans aucun sport. Faire sept mois de voyage tout seul.

Les gens se demandent pourquoi on se plaint de ça ou autre chose. Ce n'est pas ce qu'ils pensent. On vit dans une valise, à l'hôtel, ce n'est pas comme si on était en vacances. Il faut aller sur les courts de tennis, s'entraîner ; le style de vie est assez vigoureux. Si cela arrive (gagner un Chelem), je prendrais probablement ma retraite", a expliqué Kyrgios.

Nick Kyrgios
SHARE