Daniil Medvedev donne son avis sur l'introduction du coaching hors court.

Plus tôt cette année, Medvedev a perdu son sang-froid contre Stefanos Tsitsipas qui se faisait coacher à chaque point.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Daniil Medvedev donne son avis sur l'introduction du coaching hors court.

Le numéro un mondial Daniil Medvedev dit qu'il n'a rien contre l'essai de coaching hors court de l'ATP, mais admet qu'il ne voit pas vraiment en quoi cela change et a un impact important. Depuis le mois de juillet, les joueurs sont autorisés à recevoir des instructions verbales et non verbales de la part d'un coach, qui est assis dans un siège désigné.

Les joueurs ne sont autorisés à recevoir des instructions verbales que lorsqu'ils se trouvent du même côté du terrain, tandis que les instructions non verbales, telles que les signes de la main, sont autorisées à tout moment.

Medvedev et le coaching en dehors du court

"Pendant le match, je ne vois pas vraiment comment un entraîneur peut aider comme dans d'autres sports, où la tactique est importante", a déclaré Medvedev, selon Eurosport.

"Quand il y a un match de tennis, je suppose que ça peut être un match sur cinq où soudainement il va dire 'change ta position sur le retour', ou 'va plus vers son revers', s'il le voit de l'extérieur.

Cela peut donc parfois changer la donne. En même temps, la plupart des matchs se déroulent comme suit : disons que je joue contre Fritz demain, c'est notre première rencontre, mais je sais comment il joue et il sait comment je joue.

Je ne pense pas que le coaching sur le court demain fera une énorme différence. Mais en général, je suis d'accord avec ça, comme je n'ai jamais été contre. C'est juste que la règle est que si je suis sur le côté, si je comprends bien, il ne devrait pas le faire.

Comme l'entraîneur de l'adversaire et c'est ce qu'ils devraient respecter. Et si ce n'est pas le cas, je pense que c'est bon." Plus tôt cette année, Medvedev a perdu son sang-froid après avoir perdu le deuxième set de sa demi-finale de l'Open d'Australie contre Stefanos Tsitsipas.

Medvedev a affirmé que Tsitsipas se faisait coacher à chaque point et il était furieux car il avait l'impression que l'arbitre de chaise ne réagissait pas. Cet incident particulier a suscité des discussions sur la question de savoir si le coaching au tennis devrait être autorisé ou non.

Daniil Medvedev Stefanos Tsitsipas
SHARE