Panatta s'en prend à Kyrgios: "Quelqu'un va lui donner une leçon dans les vestiaires"

Panatta attaque Kyrgios et qualifie ses gestes de détestables.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Panatta s'en prend à Kyrgios: "Quelqu'un va lui donner une leçon dans les vestiaires"

Nick Kyrgios avait une belle opportunité devant lui pour s'offrir une satisfaction encore plus importante lors de l'édition 2022 de Wimbledon. L'Australien réalise une excellente saison sur gazon et a su tirer profit de son tirage au sort, grâce aussi à l'abandon de l'Italien Matteo Berrettini, finaliste l'an dernier, pour atteindre les demi-finales du tournoi.

Le natif de Canberra a été le protagoniste d'une belle victoire au troisième tour contre le Grec Stefanos Tsitsipas : la grande bataille a fait jaser mais a aussi émerveillé le public nombreux dans les tribunes.

Le joueur de 27 ans a semblé plus concentré et moins controversé pendant les matchs, ce qui n'est probablement pas une coïncidence s'il a complété une série de succès consécutifs.

Le dimanche 10 juillet, profitant de l'abandon du champion espagnol Rafael Nadal à la veille de la demi-finale des Championnats, en raison d'une déchirure abdominale de 7 millimètres, qui a compromis sa progression dans le Chelem londonien, Kyrgios a atteint sa première finale du Chelem, dans laquelle il a joué contre Novak Djokovic.

Une occasion pour Kyrgios d'exploiter son meilleur jeu sur son gazon londonien bien aimé. mais qui a fini par un échec face au Serbe impérieux dans son jeu.

Panatta attaque Kyrgios

Adriano Panatta a parlé de Nick Kyrgios et de ce qui s'est passé notamment contre Tsitsipas, dans une interview à la Gazzetta dello Sport.

L'ancien joueur de tennis italien a déclaré : "Il ne fait aucun doute qu'il est un grand talent, mais il doit comprendre que manquer de respect à ses adversaires est détestable". Puis il a poursuivi avec une remarque assez forte : "Je pense qu'au final, quelqu'un va lui faire comprendre les choses, pas sur le terrain mais dans le vestiaire", a-t-il ajouté.

Sur la question du fond du problème : "J'ai déjà fait ça à Lendl en Coupe Davis, je l'ai regretté toute ma vie. Ça ne se fait pas", a-t-il conclu.

SHARE