Auger-Aliassime sur la rivalité NextGen : nous en reparlerons dans 5 ans

Le Canadien apprécie pouvoir affronter des joueurs de sa génération

by Shyrem
SHARE
Auger-Aliassime sur la rivalité NextGen : nous en reparlerons dans 5 ans

L’un des récits les plus saisissants de cette année sur le Tour a été la progression constante de Felix Auger-Aliassime. Le jeune homme de 18 ans est sur le point de se classer parmi les 30 premiers du classement ATP en simple en étant également proche d’une place parmi les têtes de série pour Roland Garros, un an après avoir perdu au deuxième tour des qualifications.

A l’Open de Barcelone 2019, le Canadien a tenté de réduire l’écart après une défaite prématurée à Monte-Carlo contre Alexander Zverev mais Kei Nishikori (4e favori du tableau catalan) lui a barré la route ce jeudi.

L’un des aspects les plus intéressants à approfondir est justement la rivalité entre les différents personnages de la catégorie NextGen, notamment à la suite de ses rencontres récentes contre Zverev, Stefanos TsitsipasIndian Wells) et Borna CoricMiami).

Cependant, malgré la fascination compréhensible que nourrit le public envers ces jeunes, le Canadien préfère adopter une approche attentiste au sujet des rivalités au lieu de se lancer éperdument dans son évaluation.

S'adressant à Tennis World USA lors de la journée des médias ce dimanche, il a déclaré que les rivalités aident les fans à mieux se connecter au sport, de même qu’il est bon pour le sport que deux grands joueurs appartenant à la même génération s'affrontent dans de grandes matchs.

"Dans le même temps", a-t-il précisé, "Pour moi, (jusqu'à maintenant) parler de rivalité contre Tsitsipas ou Zverev est peut-être trop tôt." En appliquant cette logique aux premières rencontres entre Rafael Nadal et Roger Federer au début des années 2000, Auger-Aliassime a ajouté : "Je pense que la première ou la deuxième fois que Nadal et Federer ont joué, les gens ne savaient pas ce qui se passerait." Quel serait donc le moment idéal pour qualifier les rencontres avec ses contemporains de véritable rivalité ? "Nous en reparlerons dans cinq ans et nous verrons ce qui se passera. Cela pourrait être aussi avec totalement différent, donc nous verrons plus tard."

Auger-aliassime
SHARE