Bernard Tomic testé positif deux jours après avoir été contaminé en plein match



by   |  LECTURES 1052

Bernard Tomic testé positif deux jours après avoir été contaminé en plein match

L'ancien n°17 mondial Bernard Tomic a été contrôlé positif à la COVID-19. Tomic, désormais classé au 257e rang mondial, s'est incliné 6-1 6-4 face à Roman Safiullin lors de son premier match de qualification pour l'Open d'Australie.

Après avoir perdu le premier set en seulement 23 minutes, Tomic a dit à l'arbitre qu'il serait testé positif au COVID-19 après le match. "Je suis sûr que dans les deux prochains jours, je vais être testé positif, je vous le dis", a déclaré Tomic.

"Je vous offre le dîner si je ne suis pas contrôlé positif dans trois jours. Sinon, vous me payez le dîner. Je ne peux pas croire que personne ne se fasse tester. Ils autorisent les joueurs à venir sur le terrain avec des tests rapides dans leur chambre.

Allez. Pas de test PCR officiel"

Tomic est retourné à son hôtel et sest isolé

"Je me sens vraiment malade. Je suis maintenant de retour dans ma chambre d'hôtel", a déclaré Tomic sur Instagram après le match.

"Je viens de parler aux médecins sur place et ils m'ont demandé de m'isoler. Ils ne pouvaient pas encore me traiter pour éviter tout contact. Merci à tous pour le soutien sur le court aujourd'hui.

Je l'apprécie vraiment ! Je ferai mieux la prochaine fois. Je suis très déçu car je voulais vraiment rendre les Australiens fiers et faire une bonne performance sur mon territoire" Avant le début de la saison, Tomic a évoqué sa détermination à revenir au sommet cette année.

"J'ai eu beaucoup de haine dans ma vie. Mais je ne peux pas abandonner. Vous pensez que je ne vois pas les commentaires haineux ? Ça fait mal", a déclaré Tomic en décembre. "Dans le passé, j'avais l'habitude de me laisser envahir et de réagir par stupidité.

Mais maintenant, je m'en sers comme carburant. Je suis de retour. J'ai faim de victoires et je suis prêt. Personne ne peut m'arrêter maintenant, sauf moi. Je m'entraîne, je transpire, je pousse, je suis gonflé à bloc.

Je fais tout ce qu'il faut pour revenir au sommet. Le travail acharné paie. J'ai mis mon sang, ma sueur et mes larmes dans ce sport. J'ai déjà réussi à revenir. Il est temps de remettre les pendules à l'heure."