Les joueurs non vaccinés participeront à l'Open d'Australie mais sous des mesures.



by   |  LECTURES 1018

Les joueurs non vaccinés participeront à l'Open d'Australie mais sous des mesures.

Les joueurs non vaccinés seront autorisés à participer à l'Open d'Australie l'année prochaine, mais ils devront subir une quarantaine dure de deux semaines. Lundi, la WTA a envoyé une déclaration aux joueurs, qui a mis fin aux spéculations sur l'autorisation ou non des joueurs non vaccinés à participer à l'Open d'Australie.

Au début du mois, le Premier ministre de l'État de Victoria, Daniel Andrews, avait indiqué que seuls les joueurs vaccinés seraient autorisés à participer à l'Open d'Australie.

La déclaration envoyée aux joueuses de la WTA a également été divulguée au New York Times. "Nous ressentons le besoin de nous adresser à vous tous pour dissiper les informations fausses et trompeuses qui ont été récemment diffusées par d'autres parties au sujet des conditions que les joueurs seront contraints d'endurer à l'Open d'Australie de l'année prochaine", indique le communiqué.

"Comme le taux de vaccination de Victoria atteindra 80 % à la fin de la semaine et 90 % le mois prochain, il a été confirmé que les conditions pour les joueurs à l'Open d'Australie s'amélioreront considérablement"


Les joueurs vaccinés auront plus d'avantages

"(Les joueurs) peuvent arriver à tout moment après le 1er décembre, mais seront soumis à une quarantaine dure de deux semaines", peut-on lire dans le courriel.

"(Les joueurs) doivent avoir un test négatif dans les 72 heures suivant leur départ, sont tenus de passer par une quarantaine obligatoire à l'hôtel pendant 14 jours à leur arrivée, (et) doivent se soumettre à des tests réguliers"

Alors que certains joueurs passeront deux semaines en quarantaine dure, d'autres seront libres de s'entraîner et de faire des activités régulières. "Les conditions pour les joueurs entièrement vaccinés sont qu'ils peuvent arriver à tout moment après le 1er décembre, doivent avoir un test négatif dans les 72 heures suivant leur départ, (et) doivent se soumettre à un test dans les 24 heures suivant leur arrivée", précise le communiqué.

"(Les joueurs) ne sont pas tenus d'être en quarantaine ou de rester dans une bulle, aucune restriction permanente ne leur sera imposée, (et) ils auront une totale liberté de mouvement"