Nick Kyrgios s'en est pris à Daniel Andrews, premier ministre de l'État de Victoria!



by   |  LECTURES 1902

Nick Kyrgios s'en est pris à Daniel Andrews, premier ministre de l'État de Victoria!

Le sextuple champion ATP Nick Kyrgios s'en est pris au premier ministre de l'État de Victoria, Daniel Andrews, pour ce qu'il estime être un commentaire exagéré. Dimanche, l'État de Victoria a enregistré 65 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures et, à 9 heures du matin, le premier ministre Andrews a exhorté les Victoriens à ne pas quitter leur domicile.

M. Andrews a reconnu que le temps était ensoleillé dans une grande partie de l'État, mais a prévenu les Victoriens qu'ils pourraient se retrouver dans un lit d'hôpital s'ils quittaient leur domicile.

"Dimanche, je pense que ce sera une belle journée à la maison. Sinon, il y aura beaucoup de dimanches passés à l'hôpital", a déclaré Andrews, selon Yahoo Sports Australia.

Après avoir entendu ce qu'Andrews avait à dire, Kyrgios a réagi : "C'est ridicule de dire ca." https://t.co/uA1n7AEBTo - Nicholas Kyrgios (@NickKyrgios) 21 août 2021

Kyrgios lui-même a exhorté les gens à rester chez eux.

Depuis le début de la pandémie, Kyrgios a parlé à de nombreuses reprises de l'importance de rester en sûreté et de suivre les protocoles de santé et de sécurité.

Après que quatre joueurs - dont Novak Djokovic lui-même - ont été testés positifs au coronavirus lors de l'Adria Tour l'année dernière, Kyrgios a été l'un des plus grands détracteurs.

En outre, Kyrgios a aidé sa communauté pendant la pandémie en livrant des marchandises et en aidant les personnes dans le besoin. Kyrgios, ancien numéro 13 mondial, a joué pour la dernière fois au Masters de Toronto, où il a subi une défaite serrée contre Reilly Opelka.

Malheureusement pour Kyrgios, le match a été marqué par un appel suspect en faveur d'Opelka. Opelka a semblé toucher le filet dans les moments clés du tie-break du deuxième set mais l'arbitre de chaise est resté silencieux et a donné le point à l'Américain.

Opelka a ensuite remporté le tie-break, ainsi que le troisième set, pour compléter une victoire de retour sur Kyrgios. Kyrgios était furieux contre l'arbitre de chaise après cet appel suspect.

Après le match, la star canadienne Bouchard a déclaré que le tennis avait besoin de quelqu'un comme Kyrgios. "Je ne pense pas que Reilly Opelka ait touché le filet. Nick Kyrgios ne faisait que trouver et choisir des choses sur lesquelles s'énerver.

Mais c'est toujours divertissant. Je suis toujours une fan. Je pense que le tennis a besoin d'un méchant comme Nick", a déclaré Eugenie Bouchard sur Tennis Channel.