Kevin Anderson remplace Novak Djokovic comme président du Conseil des joueurs ATP



by   |  LECTURES 1090

Kevin Anderson remplace Novak Djokovic comme président du Conseil des joueurs ATP

Kevin Anderson remplace Novak Djokovic en tant que président du conseil des joueurs ATP. Djokovic et Vasek Pospisil, en fin août, ont été les protagonistes sensationnels de la création d’une nouvelle association pour la défense des intérêts des joueurs, la PTPA, tout en annonçant leur démission du Conseil des joueurs de l'ATP.

Roger Federer et Rafael Nadal sont restés dans le Conseil, refusant pour l’heure d’adhérer à l’association, mais quatre joueurs ont quitté le Conseil des joueurs de l'ATP : outre le numéro 1 mondial et Pospisil, les joueurs américains John Isner et Sam Querrey avaient également quitté leurs rôles au sein de l’organe pour suivre le champion serbe.

A présent, de nouveaux joueurs sont allés occuper ces places laissées vides, et il s’agit d’Andy Murray, de Felix Auger-Aliassime, de John Millman et du Français Jérémy Chardy qui entreront dans le conseil des joueurs.

Andy Murray sera inclus dans la catégorie grand public avec Roger Federer. Le Sud-Africain Kevin Anderson avait déjà pris le commandement du Conseil des joueurs à Roland Garros.

Les propos de Kevin Anderson

Le joueur sud-africain a déclaré : "Personnellement, je pense que le Conseil des joueurs de l'ATP et le PTPA ne peuvent pas coexister.

Nous avons notre structure telle qu'elle est. Je pense qu'il y a encore beaucoup à comprendre. Malheureusement, je n'étais au courant d'aucune de ces conversations, donc je ne comprends pas quelle est leur stratégie à long terme.

J'ai l'impression qu'il y a beaucoup à améliorer. J'ai toujours dit cela Je pense que nous avons pu accomplir beaucoup de choses au sein de la structure. Je pense que la vision de la nouvelle direction est vraiment excitante.

Au Conseil actuel, nous faisons du lobbying en disant : Nous sommes de votre côté, mais nous attendons de vous que vous puissiez y arriver." En fin août, Pospisil a clarifié sa position par une déclaration : "Il est désormais clair qu'en tant que membre du Conseil des joueurs au sein de la structure actuelle de l'ATP, il est très difficile, voire impossible, d'avoir une influence significative sur toute décision importante prise par notre Tour."

Le président de l'ATP, Andrea Gaudenzi, aurait répondu à la lettre envoyée par les acteurs de la nouvelle asociation, en avertissant que cette séparation ne doit pas être pris à la légère, car elle pourrait constituer une menace pour l'existence même de l'ATP.

Gaudenzi poursuivait en disant que l'association n'obtiendrait pas la reconnaissance officielle des tournois et qu’elle risquerait d’annuler ce que les joueurs ont déjà comme acquis, à savoir la représentation au conseil d'administration.