Robin Soderling sur sa période sombre: J'ai cherché "comment se suicider" sur Google



by   |  LECTURES 686

Robin Soderling sur sa période sombre: J'ai cherché "comment se suicider" sur Google

L'ancien joueur de tennis suédois Robin Soderling a révélé qu'il luttait contre des problèmes de santé mentale il y a une décennie, ainsi que des problèmes d'anxiété et de crises de panique qui se sont tellement aggravés pour donner lieu à des pensées suicidaires.

En 2009, ancien No. 4 mondial, Soderling, a créé l'un des plus gros chocs de tous les temps en devenant le premier joueur à battre Rafael Nadal à Roland-Garros. Le Suédois a terminé deuxième à Roland-Garros en 2009 et 2010, mais la victoire sur Nadal a beaucoup attiré l'attention sur son nom et la pression était tout simplement trop grande pour lui.

"J'avais une anxiété constante, ça me rongeait à l'intérieur. Je me suis assis dans l'appartement et je regardais fixement, le moindre bruit me faisait paniquer. Quand une lettre tombait sur le paillasson, j'étais tellement paniqué que je tombais par terre.

Le téléphone sonnait et je tremblais de peur", a déclaré Soderling à Radio Suède, comme l'a révélé Ubitennis. "Je ne pouvais perdre que face à trois joueurs.

Le reste, je devais les battre, sinon je me sentais mal avec un échec, une défaite."

Soderling s'est senti très mal après avoir remporté son dernier titre

Juste avant qu'il ne reçoive un diagnostic de mononucléose en 2011, Soderling a démoli David Ferrer 6-2, 6-2 en finale de Bastad pour réclamer ce qui s'est avéré être le dernier titre de sa carrière.

"J'ai paniqué, j'ai commencé à pleurer. Je pleurais et je pleurais. Je suis retourné à l'hôtel et je me suis jeté sur le lit, chaque fois que je pensais à aller sur le court, je paniquais.

Pour la première fois, j'ai senti que peu importe ce que je voulais, je ne pouvais pas, même s'ils mettaient une arme à feu sur ma tempe", a déclaré Soderling en décrivant commennt il se sentrait à son retour à Monte-Carlo, peu après avoir remporté Bastad.

Soderling a révélé qu'il "avait recherché sur Google comment se suicider", et qu'il pensait à l'époque que "tout était meilleur que cette vie d'enfer"

Cependant, le Suédois a souligné qu'il n'avait jamais eu l'intention de se suicider. "Il est très rare de parler des problèmes psychiques que les grands athlètes ont dans le sport et c'est pourquoi je voulais faire un pas en avant et en parler.

A ceux qui se consacrent au sport et à leur environnement, je leur dis de s'entraîner dur et de prendre les choses très facilement. De là, je leur dis de faire du sport parce qu'ils se sentent à l'aise de le faire et non à cause de la pression.

Si vous réussissez, essayez de garder la perspective et essayez de ne pas être trop affecté par cela. Si vous réussissez, tout ira bien", a conclu Soderling.