L'Open d'Australie planifie ses actions "pour un très large éventail d'options"



by   |  LECTURES 342

L'Open d'Australie planifie ses actions "pour un très large éventail d'options"

Craig Tiley, le PDG de Tennis Australia, a expliqué que l'Australian Open se prépare déjà à la possibilité que les joueurs internationaux devront subir une période de quarantaine lorsqu'ils arriveront en Australie pour le début de la prochaine saison.

La semaine dernière, Wimbledon a été annulée car l'ATP et la WTA ont prolongé la suspension des circuits professionnels jusqu'au 13 juillet au moins en raison de l'épidémie de coronavirus, mais les représentants des deux organismes espèrent que la saison reprendra à un moment donné de l'année.

Malheureusement, la possibilité de ne pas voir de tennis pour le reste de 2020 prend de l'ampleur chaque jour. Les organisateurs de l'Open d'Australie feront tout ce qui est en leur pouvoir pour organiser l'événement en toute sécurité en janvier, et jouer à huis clos est une possibilité pour laquelle ils seront prêts si nécessaire.

« Il y a tellement d'incertitude quant à ce qui va se passer le mois prochain, encore plus pour les huit prochains mois » a déclaré mardi Tiley dans un communiqué, comme l'a reporté The Age.

« Ces temps inhabituels dictent un besoin d'agilité et de planification approfondie pour un très large éventail d'options. Nous devons être préparés à un environnement changé.

Nous espérons évidemment qu'en tant que communauté, nous réussirons à affronter le COVID-19 aussi rapidement que possible et en toute sécurité. Mais nous ne savons pas laquelle des mesures actuellement utilisées pour essayer de contenir la propagation de l'infection devra encore être en place à moyen et long terme.

Par exemple, avec une telle dépendance à l'égard des voyages internationaux, nous examinons ce que nous pourrions avoir à faire si les joueurs devaient être mis en quarantaine pendant une longue période avant d'être autorisés à se déplacer librement en Australie.

Un autre exemple est que si les rassemblements de masse ne sont toujours pas autorisés ou strictement restreints l'année prochaine, nous examinons la possibilité d'organiser un événement seulement visible par diffusion. Ce ne sont que deux des nombreux scénarios que nous devons examiner. »