Olivier Delaitre et Denis Naegelen commentent la décision de Roland Garros



by   |  LECTURES 687

Olivier Delaitre et Denis Naegelen commentent la décision de Roland Garros

Alors que plusieurs joueurs de tennis ont fait part de leur réaction suite à la décision soudaine de retarder le tournoi de Grand Chelem de Roland Garros, deux personnalités du tennis français ont donné leur avis sur le site WeLoveTennis.

Olivier Delaitre, pro de l'ATP à la retraite, qui faisait partie de l'équipe gagnante de la Coupe Davis en 1991 et qui fait maintenant partie du personnel de l'All In Academy, a commenté la décision : «Roland-Garros est un tournoi de Grand Chelem, il vaut mieux qu’il soit joué.

Tenir le tournoi à la date prévue n'était plus possible, je le comprends. Côté sport, je tiens à dire que les joueurs seront en rythme. Une semaine, c'est court, bien sûr, mais il fut un temps où il n'y avait que 15 jours entre Roland Garros et Wimbledon.

En fin de compte, mais ce n'est que mon avis, c'est la moins mauvaise solution." Pendant ce temps, Denis Naegelen, le directeur du tournoi de la WTA Strasbourg International, qui est généralement une épreuve d'échauffement avant Roland-Garros et qui a lieu la semaine avant le Grand Chelem parisien, s’est aussi exprimé.

Il était conscient que le Grand Chelem sur terre battue pouvait être retardé, même s'il n'avait pas été interrogé sur le sujet. "Cette idée existait, de toute façon à partir du moment où le Japon veut maintenir les Jeux Olympiques (24 juillet au 9 août), Roland-Garros n'a pas eu beaucoup d'autre choix que de reporter le tournoi alors qu'au début de cette discussion, le choix de la date des Jeux avait été envisagé.

Pour ce qui est de dire que la WTA a été pleinement consultée, je n’en suis pas sûr puisque Roland-Garros fait partie des tournois de Grand Chelem, c'est l'un des quatre piliers de l'histoire du tennis."

A ce même sujet, le PDG de la WTA, Steve Simon, a réagi brièvement dans le New York Times en disant : "Pour nous, c'est sorti de nulle part. Nous sommes très surpris ». Raul Zurutuza, le directeur du tournoi d’Acapulco qui accueille un événement combiné ATP & WTA, était également mécontent de la décision.

«La décision de Roland Garros de reporter le tournoi à septembre est, de mon point de vue, perfide et égoïste. Elle ne démontre que le mépris qu'ils ont envers les autres tournois sur le tour et aussi, visiblement, envers les joueurs, car même eux n'ont pas été consultés. "