Kyrgios : " Rien ne peut préparer quelqu'un à être réveillé par les cris de sa mère "

Le procès de l'individu qui a attaqué la mère de Kyrgios se tient cette semaine, et l'Australien est revenu sur le traumatisme que cet incident a causé.

by Khalil Semlali
SHARE
Kyrgios : " Rien ne peut préparer quelqu'un à être réveillé par les cris de sa mère "
© Getty Images Sport / Scott Barbour

Nick Kyrgios se fait bien rare ses derniers temps et nous n'aurions pas eu de nouvelles de l'Australien si l'on n'avait pas appris que cette semaine a lieu le procès contre le délinquant qui avait volé la voiture de sa mère Norlaila Kyrgios, une Tesla d'une valeur de plus de 100 000 dollars, le tout la pointant avec une arme à feu.

L'individu en question est un récidiviste car son casier contient un délit encore plus grave : une condamnation pour conduite coupable ayant entraîné la mort, remontant à l'époque où il n'avait que 14 ans lorsqu'il a heurté et tué Clea Rose, étudiante à l'université, dans le centre de Canberra, alors qu'il fuyait la police au volant d'une voiture volée.

Kyrgios réclame que justice soit faite

Le finaliste de Wimbledon a expliqué que sa vie a été totalement chamboulée depuis l'incident et qu'il espère que la justice prendra les mesures les plus appropriées contre l'individu inculpé dans cette histoire : " Nous pensons au pire chaque fois que nous entendons un bruit.

Rien ne vous prépare à être réveillé par les cris de votre mère. J'espère que le tribunal reconnaîtra l'anxiété et le traumatisme subis par ma famille, le sentiment que nous ne pouvons pas être en sécurité dans notre maison familiale, l'endroit où j'ai grandi et où tous ces bons souvenirs doivent maintenant coexister avec le souvenir d'une arme pointée sur le visage de ma mère "

SHARE