Ons Jabeur : " Ma défaite à Wimbledon m'a couté la maternité et presque la vie "

La Tunisienne a fait des déclarations terribles sur le choc de sa défaite à Wimbledon 2022.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Ons Jabeur : " Ma défaite à Wimbledon m'a couté la maternité et presque la vie "
© Getty Images Sport / Clive Brunskill

Des propos d'Ons Jabeur qui seront diffusés dans leur intégralité dans un documentaire de 90 minutes sur la joueuse Tunisienne ont filtré et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il sont à la fois touchants et aussi très préoccupants.

La meilleure joueuse de tennis Arabe et Nord-africaine de l'histoire est arrivé à ce stade en y laissant beaucoup de sa personne. On apprend dans le documentaire entre autre, que Jabeur a eu des soucis de santé qui semblait la conduire directement vers la mort, avant de parler de tous les soucis psychologiques qui ont suivi sa défaite en finale de Wimbledon.

Jabeur se refuse la maternité

La numéro 6 mondiale est la seule joueuse Arabe de l'histoire, hommes et femmes confondus à avoir atteint une finale de Grand Chelem. Elle ne l'a pas fait une fois , mais à deux reprises et ni plus ni moins qu'à Wimbledon, le temple du tennis mondial.

Lors des deux occasions, elle a perdu la finale et la première fois a été un véritable choc psychologique car les enjeux étaient plus grands que le titre lui même " Le jour de la finale de Wimbledon 2022, j'ai ressenti un stress énorme.

J'ai dit à mon psychologue que je n'en pouvais plus. Je crois que j'ai fait une crise de panique. Ce jour-là, une raison personnelle m'a mis une pression supplémentaire, car j'étais déterminée à avoir un bébé tout de suite si je remportais le tournoi.

Ce rêve s'est évanoui, j'ai été saisie par la peur et cela a été la défaite la plus dure de ma vie. Mon mari et moi avons pleuré comme des bébés en réalisant que nous allions devoir remettre à plus tard notre rêve de devenir parents.

" explique-t-elle Cette même défaite s'est suivie d'une maladie ou elle allait y laisser sa propre vie : " Peu après avoir perdu la finale de Wimbledon 2022, j'ai commencé à devenir bleue parce que je ne pouvais plus respirer.

J'ai eu besoin d'une assistance médicale et on m'a fait passer des examens. Ils ont constaté qu'un nodule bloquait mes voies respiratoires et ont dû m'opérer. J'ai cru que j'allais mourir. Pour une fois, j'ai dû faire passer ma santé avant tout le reste." La native de Ksar Hellal porte sur ses épaules les espoirs de tous les pays Arabe et d’Afrique du nord, mais ces espoirs ne doivent pas devenir un fardeau et peu importe ce qu'elle fera d'ici la fin de sa carrière , elle a déjà fait bien plus que n'importe qui d'autre.

Ons Jabeur Wimbledon
SHARE