La décision de Wimbledon après la guerre en Ukraine produit ses premiers effets.

Veronika Kudermetova jouer avec un sponsor Russe et risque de ne pas pouvoir participer à Wimbledon.

by Khalil Semlali
SHARE
La décision de Wimbledon après la guerre en Ukraine produit ses premiers effets.

La décision de Wimbledon après la guerre en Ukraine produit ses premiers effets. L'année dernière, le tournoi du Grand Chelem avait choisi d'exclure les joueurs de tennis russes et biélorusses ; cette saison, cependant, la musique change.

Les joueurs de cette nationalité pourront revenir au All England Club à condition de signer une déclaration de neutralité : ils doivent accepter de concourir en tant qu'athlètes neutres, qui n'exprimeront pas leur soutien à l'invasion russe de l'Ukraine et qui ne recevront pas de financement du gouvernement russe ou de ses sociétés affiliées au gouvernement pendant leur séjour au Royaume-Uni.

Cette dernière condition pourrait poser problème à ceux qui portent des marques liées à la guerre. C'est le cas de Veronika Kudermetova. La joueuse de tennis russe, qui a atteint les quarts de finale du tournoi Mutua Madrid Open, porte la marque Tatneft : une entreprise russe qui fournit du matériel à l'armée russe et qui a été sanctionnée par l'UE pour son rôle dans l'invasion de l'Ukraine.


La décision de Wimbledon produit ses premiers effets.

Pour que la joueuse de tennis puisse participer à la prochaine édition de Wimbledon, elle devra jouer son afficher son sponsor. Ce qu'elle fera, comme elle l'a déclaré au Guardian à l'occasion du tournoi de Madrid.

Elle a expliqué : "Pour l'instant, je ne suis pas en train de rompre une règle, si quelque chose change, je ferai le nécessaire. Pour l'instant, je n'enfreins aucune règle. Pour Wimbledon, oui, je sais que nous ne pouvons pas porter l'écusson de notre pays, mais je veux dire que cela ne me dérange pas.

Pour l'instant, je peux porter ce sponsor et je l'ai fait".
Par conséquent, si les joueurs Russes et Biélorusses respectent toutes ces conditions, les joueurs de tennis russes et biélorusses pourront retourner à Wimbledon : au Royaume-Uni, comme l'a révélé la numéro un russe au classement, Daria Kasatkina, ils seront autorisés à s'entraîner, étant donné leur difficulté, en particulier pour ceux qui naviguent dans la partie supérieure du classement mondial, à retourner dans leur pays d'origine pour effectuer l'entraînement nécessaire

Wimbledon Veronika Kudermetova
SHARE