Open d'Australie : Quatre spectateurs arrêtées après un soutien provocateur à Poutine

Des spectateurs ont brandi des drapeaux avec le visage de Poutine et des T-shirts avec le signe guerre ultranationaliste russe "Z"

by Sarah Ait Salah
SHARE
Open d'Australie : Quatre spectateurs arrêtées après un soutien provocateur à Poutine

Quatre spectateurs de l'Open d'Australie ont été arrêtés après avoir menacé des agents de sécurité, y compris celui qui a brandi un drapeau à l'effigie de Vladimir Poutine.

Pendant le match de l'Open d'Australie entre Novak Djokovic et Andrey Rublev, un spectateur a été photographié portant sur sa chemise le symbole de guerre ultranationaliste russe "Z". Après le match, un groupe de personnes a été filmé en train de scander simultanément "Serbie, Russie".

De même, une personne portait le maillot "Z" et brandissait un drapeau à l'effigie de Poutine. Dans la déclaration de Tennis Australia révélée par The Age, quatre personnes de ce groupe ont menacé les agents de sécurité et la police de Victoria a été appelée à intervenir.

"Quatre personnes dans la foule quittant le stade ont dévoilé des drapeaux et des symboles inappropriés et ont menacé les agents de sécurité. La police de Victoria est intervenue et continue de les interroger.

Le confort et la sécurité de chacun sont notre priorité et nous travaillons en étroite collaboration avec la sécurité et les autorités", a déclaré un porte-parole de Tennis Australia.

Lire aussi : https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Articles_de_tennis/18317/australie-le-symbole-de-guerre-ultranationaliste-russe-z-a-ete-affiche/

Il est interdit d'apporter le drapeau russe à Melbourne park

Au début de l'Open d'Australie, certains spectateurs ont décidé d'apporter le drapeau russe.

Cela n'a pas plu à certains politiciens, qui ont demandé à Tennis Australia de prendre des mesures. Tennis Australia a réagi et a interdit les drapeaux russes sur le site. "Les drapeaux de la Russie et du Belarus sont interdits sur le site de l'Open d'Australie.

Notre politique initiale était que les fans pouvaient les apporter mais ne pouvaient pas les utiliser pour causer des perturbations. Hier, nous avons eu un incident où un drapeau a été placé sur le terrain.

L'interdiction prend effet immédiatement. Nous continuerons à travailler avec les joueurs et les supporters pour garantir le meilleur environnement possible pour apprécier le tennis", peut-on lire dans un communiqué.

L'année dernière, Wimbledon a été le seul tournoi à ne pas autoriser les joueurs russes et biélorusses à concourir en raison de la situation en Ukraine. Les trois autres tournois du Grand Chelem n'ont pas voulu suivre cette voie, mais tous les tournois du Grand Chelem ont souligné que le soutien à la Russie ou à Poutine était interdit.

SHARE