Des supporters serbes taxent un employé de l'Australian Open de racisme.



by   |  LECTURES 1410

Des supporters serbes taxent un employé de l'Australian Open de racisme.

Des supporters serbes auraient qualifié l'un des officiels de l'Open d'Australie 2023 de raciste, lorsque ce dernier aurait tenté de confisquer le drapeau de la Serbie aux supporters en question. Comme le rapporte le Daily Mail Online, un compte de média social possiblement pro-russe, a posté une vidéo du match, dans laquelle les fans semblent soutenir les joueurs serbes qui ont été arrêtés par les officiels.

"Vous êtes des putains de racistes", dit l'un des fans en arrière-plan, alors que l'officiel leur dit que les drapeaux russes sont interdits. "C'est un drapeau serbe. La Serbie est la région centrale des Balkans en Europe.

Savez-vous ce qu'est un pays ?" dit le supporter à l'officiel. L'officier en colère s'en prend alors aux fans, leur disant qu'ils n'ont pas le droit de filmer. "Appelez la police, arrêtez-nous, vous serez sur YouTube", dit l'un des supporters.

"Blanc, bleu, rouge, c'est rouge, bleu, blanc. Ces racistes n'autorisent pas certains drapeaux", dit l'un des autres fans.
De plus en plus troublé, l'agent de sécurité part en trombe après avoir dit aux fans qu'ils sont des putains d'idiots alors que sa jeune homologue féminine confirme poliment qu'il s'agit d'un drapeau serbe.

"Le drapeau américain, c'est ça que vous devriez interdire", plaisante l'un des fans à la jeune fonctionnaire.

La controverse sur les drapeaux.

Tout ceci intervient alors que les drapeaux russes et biélorusses sont désormais interdits au Grand Chelem de Melbourne Park, après qu'un supporter mal intentionné a utilisé le premier pour narguer la joueuse ukrainienne Kateryna Baindl pendant un match.

Contrairement à Wimbledon, les joueurs de Russie et de Biélorussie ont pu participer à l'Open d'Australie, mais ils doivent le faire en tant que neutres au lieu de représenter leur pays. Lorsque l'Ukrainienne Baindl a affronté la Russe Kamilla Rakhimova au début du tournoi, on lui a brandi à plusieurs reprises un drapeau russe en guise de moquerie.

Cela a conduit l'ambassadeur d'Ukraine en Australie, Vasyl Myroshnychenko, à critiquer les organisateurs de l'Open d'Australie pour avoir autorisé l'affichage de ce symbole. Crédits photo : Firstsportz.com