Stakhovsky et Dolgopolov : "Nous nous adaptons à la mort"

Les deux anciens joueurs de tennis sont engagés sur le front dans la guerre Russie-Ukraine depuis environ huit mois.

by Khalil Semlali
SHARE
Stakhovsky et Dolgopolov : "Nous nous adaptons à la mort"

Sergiy Stakhovsky et Alexandr Dolgopolov ont décidé de s'engager pour défendre leur pays contre l'invasion russe ; tous deux sont inscrits sur les listes de réservistes de l'armée ukrainienne.

Les deux anciens joueurs de tennis sont engagés sur le front depuis environ huit mois et dans une interview accordée au journal L'Equipe, ils ont évoqué la nouvelle réalité qu'ils sont contraints de vivre au quotidien.

Stakhovsky a expliqué : "Les corps en décomposition qui encombrent les rues, parmi lesquels des façades détruites, des débris épars, des tranchées fraîchement creusées et des obstacles antichars, habillent une ville de 70 000 habitants autrefois connue pour ses vins pétillants.

Voir les corps n'a plus d'importance pour nous. La force de l'habitude. Malheureusement, les humains peuvent s'adapter à tout. Donc nous nous adaptons aux bombardements. Nous nous adaptons à la peur. Et nous nous adaptons à la mort."

Stakhovsky et Dolgopolov : "Nous nous adaptons à la mort"

Dolgopolov, quant à lui, a lancé une attaque musclée contre les hautes sphères du tennis : "C'était très difficile au début, mais si vous essayez de rester fort, ça passera.

Si vous vous tourmentez trop longtemps, vous finirez dans une maison de fous". Dolgopolov est actuellement employé comme opérateur de drone dans une unité de renseignement militaire ukrainienne et a pour objectif de signaler la présence d'ennemis ou un danger imminent : "Je collecte des informations, je donne des cibles à notre artillerie.

L'ennemi peut être à 500 mètres ou à cinq kilomètres. Mais je suis sûr que nous aurons bientôt des missions où il y aura un contact direct. Je suis prêt. Réaction du monde du tennis ? De nombreuses organisations choisissent les dollars en restant sur la touche, en prétendant que les Russes n'ont rien à voir avec Poutine, ou même en sanctionnant ceux qui soutiennent la guerre." "L'histoire jugera leurs actions.

La vérité est que la plupart des Russes soutiennent Poutine et sa guerre." Ce n'est pas la première fois que Dolgopolov exprime ses jugements sévères sur les institutions qui régissent le tennis.

Le célèbre épisode s'est produit à Cincinnati, lorsqu'un spectateur a été expulsé pour avoir montré un drapeau de l'Ukraine pendant le derby russe entre Anna Kalinskaya et Anastasia Potapova.

Dans cette affaire, l'ancien joueur de tennis ukrainien a tenté d'organiser une véritable protestation à travers ses comptes sociaux.

SHARE